En France, un grand dirigeant gagne 5 millions d'euros par an

Pour la 18ème année consécutive Proxinvest publie le baromètre des rémunération des dirigeants. En 2015 la rémunération moyenne des dirigeants du SBF 120 progresse de 20% pour atteindre quasiment 5 million d’euros par an.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

En France, un grand dirigeant gagne 5 millions d'euros par an
Olivier Brandicourt de Sanofi

Chaque année la société de conseil Proxinvest analyse la rémunération des dirigeants des 120 plus grosses sociétés françaises (SBF 120). Le millésime 2015 leur est favorable avec une augmentation de 20% de leur rémunération globale.

Une rémunération en progression

En 2015 un dirigeant du SBF 120 a gagné en moyenne 3,53 million d’euros soit 20% de plus que l’année précédente. Le salaire médian est lui de 2,63 millions d’euros. 26 présidents exécutifs dépassent en 2015 le plafond Proxinvest de 240 SMIC (4,8 million d’euros) contre seulement 16 en 2014.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A noter que sur la seul périmètre du CAC 40 la rémunération moyenne est de 4,97 million d’euros alors que les bénéfices nets cumulés de l’indice est en recul de 11%. Cette moyenne représente 28 fois le traitement annuel brut du président de la République, 140 fois le salaire brut moyen selon l’INSEE et 249 SMIC.

Un palmarès qui bat des records

La tendance à la hausse se confirme à la tête du classement. Le cumul des rémunérations des cinq dirigeants les mieux payés progresse de 34% (73,7 million d’euros en 2015 contre 55,2 en 2014) .

L’écart se ressert également. En 2015 les rémunérations sont comprise entre 16,8 millions d’euros pour Olivier Brandicourt (Sanofi) et 10,4 millions d’euros pour Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electrique). En 2014 elles étaient comprises entre 15,2 millions pour Carlos Ghosn (Renault-Nissan) et 8,1 millions d’euros pour Jean-Paul Agon (Loréal). Ce dernier ainsi que Eric Denoyer (Numericable-SFR) précédemment quatrième et cinquièmes quittent le classement au profit de Giles Gobin (Rubis) et Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric) qui entrent à la seconde et cinquième place.

0 Commentaire

En France, un grand dirigeant gagne 5 millions d'euros par an

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS