Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

En France, un grand dirigeant gagne 5 millions d'euros par an

Cédric Soares

Publié le

Pour la 18ème année consécutive Proxinvest publie le baromètre des rémunération des dirigeants. En 2015 la rémunération moyenne des dirigeants du SBF 120 progresse de 20% pour atteindre quasiment 5 million d’euros par an.

En France, un grand dirigeant gagne 5 millions d'euros par an
Olivier Brandicourt de Sanofi
© Sanofi

Chaque année la société de conseil Proxinvest analyse la rémunération des dirigeants des 120 plus grosses sociétés françaises (SBF 120). Le millésime 2015 leur est favorable avec une augmentation de 20% de leur rémunération globale.

Une rémunération en progression

En 2015 un dirigeant du SBF 120 a gagné en moyenne 3,53 million d’euros soit 20% de plus que l’année précédente. Le salaire médian est lui de 2,63 millions d’euros. 26 présidents exécutifs dépassent en 2015 le plafond Proxinvest de 240 SMIC (4,8 million d’euros) contre seulement 16 en 2014. 

 

 

 
Rémunération totale des dirigeant du SBF 120 en 2015
Create column charts

A noter que sur la seul périmètre du CAC 40 la rémunération moyenne est de 4,97 million d’euros alors que les bénéfices nets cumulés de l’indice est en recul de 11%. Cette moyenne représente 28 fois le traitement annuel brut du président de la République, 140 fois le salaire brut moyen selon l’INSEE et 249 SMIC.

 

 
Ordre de grandeur des rémunérations
Create your own infographics

Un palmarès qui bat des records

La tendance à la hausse se confirme à la tête du classement. Le cumul des rémunérations des cinq  dirigeants les mieux payés progresse de 34% (73,7 million d’euros en 2015 contre 55,2 en 2014) . 

 
Rémunérations cumulées des 5 dirigeants les mieux payés du SBF 120
Create column charts

L’écart se ressert également. En 2015 les rémunérations sont comprise entre 16,8 millions d’euros pour Olivier Brandicourt (Sanofi) et 10,4 millions d’euros pour Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electrique). En 2014 elles étaient comprises entre 15,2 millions pour Carlos Ghosn (Renault-Nissan) et 8,1 millions d’euros pour Jean-Paul Agon (Loréal). Ce dernier ainsi que Eric Denoyer (Numericable-SFR) précédemment quatrième et cinquièmes quittent le classement au profit de Giles Gobin (Rubis) et Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric) qui entrent à la seconde et cinquième place.

 
Top 5 des dirigeants les mieux rémunérés 2014 vs 2015
Create bar charts

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle