Age d'équilibre, calendrier, régimes spéciaux... Les annonces d'Edouard Philippe sur la réforme des retraites

Ce 11 décembre, le Premier ministre a détaillé l'architecture de la réforme des retraites, lors d'une allocution au Conseil économique social et environnemental. Voici un résumé de ses annonces.

Partager
Age d'équilibre, calendrier, régimes spéciaux... Les annonces d'Edouard Philippe sur la réforme des retraites
Edouard Philippe détaille sa réforme des retraites ce 11 décembre.

Une prise de parole très attendue. Ce 11 décembre, Edouard Philippe a présenté les détails de la réforme des retraites portée par son gouvernement. Une déclaration qui intervient au septième jour d'un mouvement de grève national contre cette réforme.

Le Premier ministre devait répondre à de nombreuses questions qui se posent encore sur le nouveau système. Les régimes spéciaux vont-ils disparaître ? A quelle échéance ? Comment s'organisera la transition ? Quelle sera la prise en compte de la pénibilité ? Y'aura-t-il un âge pivot ou un "âge d'équilibre" ?

Retrouvez ci-dessous l'intégralité de son discours en vidéo.

"Cette réforme n'est pas une bataille. Je ne veux pas, dans la France d'aujourd'hui, entrer dans la logique du rapport de force. Je ne veux pas de cette rhétorique guerrière", assure le Premier ministre en ouverture. "J'entends les inquiétudes qui s'expriment depuis plusieurs jours. L'ambition d'universalité portée par le gouvernement est une ambition de justice sociale. Il n'y a pas d'agenda caché. Nous ne voulons léser personne. Nous voulons protéger le pouvoir d'achat des travailleurs et des retraités".

"Nous ne stigmatisons personne. Il n'y a aura ni vainqueurs, ni vaincus. Nous voulons que les Français se rassemblent autour des trois principes d'universalité, d'équité et de responsabilité qui fondent cette réforme".

Un principe d'universalité. "Le système sera le même pour tous les Français sans exception au lieu d'être organisé selon des logiques de statuts". "Tous les Français auront "le même niveau de cotisation" sur "la totalité des revenus jusqu'à 120.000 euros". "Au delà de ce montant, les plus riches paieront une cotisation de solidarité (2,8%) plus élevée qu'aujourd'hui".

On passera d'un système de trimestres cotisés à un système de points. La valeur du point sera fixée par les partenaires sociaux, sous le contrôle du Parlement. "La loi prévoira une règle d'or pour que la valeur des points acquis ne puisse pas baisser. L'indexation se fera non pas sur les prix, mais sur les salaires", précise le Premier ministre.

Fin des régimes spéciaux. "Les 42 régimes existants seront supprimés", confirme Edouard Philippe. "Nous le ferons progressivement, sans brutalité, dans le respect des parcours individuels".

"Rétablir l'équité et la justice sociale". "Ne fermons pas les yeux sur les injustices que l'on tolère depuis trop longtemps." Chômage élevé, temps partiel développé, carrières fragmentées... "Il faut mieux prendre en compte les nouveaux visages de la précarité", juge le Premier ministre.

Une pension minimale de 1 000 euros nets par mois sera garantie pour une carrière complète au Smic (85% du Smic dans la durée). "Les femmes seront les grandes gagnantes du système universel", assure Edouard Philippe. "Des points supplémentaires seront accordés pour chaque enfant, dès le premier enfant (5%)". 2% de points supplémentaires seront accordés aux parents de trois enfants et plus.

Un "âge d'équilibre". "Nous maintiendrons l'âge minimal de départ à la retraite à 62 ans. L'âge légal ne bougera pas. Mais nous devrons inciter les Français à travailler plus longtemps. Nous instaurerons un âge d'équilibre avec un système de bonus/malus. Nous allons étendre et améliorer la prise en compte de la pénibilité avec des critères communs à tous". "Ceux qui ont commencé à travailler avant vingt ans pourront partir deux ans avant les autres".

L'âge d'équilibre de 64 ans sera atteint en 2027, de façon progressive.

Transition vers le nouveau système. "Il faut éviter l'écueil de la précipitation comme celui de la procrastination", suggère Edouard Philippe. "Ceux qui entreront pour la première fois sur le marché du travail en 2022 (la génération 2004) intégreront directement le nouveau système".

Rien ne changera pour les personnes nées avant 1975. La première génération concernée par la réforme (la génération 75) qui prendra sa retraite en 2037 aura 70% de sa retraite calculée selon l'ancien système.

Des cas particuliers. "Un système universel ne signifie pas la négation de toute spécificité", précise le Premier ministre. Militaires, pompiers, policiers... "Ceux exposés à des missions dangereuses dans le cadre de missions régaliennes conserveront le bénéfice de dérogations d'âges". Des mesures spécifiques, notamment de revalorisations salariales, sont prévues pour les enseignants.

Une loi présentée en janvier. Le projet de loi sera prêt à la fin de l'année, il sera présenté en conseil des ministres le 22 janvier, et débattu au Parlement en février. Au 1er janvier 2022, les nouveaux droits seront mis en place. En 2025, les générations à plus de 17 ans de la retraite intégreront le nouveau système tout en conservant les droits acquis dans l'ancien système.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous Pression en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Saint-Paul-Trois-Châteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS