Économie - social

[Vidéo] Aides aux entreprises, vaccins, déplacements… Le résumé des annonces de Jean Castex

, , , ,

Publié le , mis à jour le 26/11/2020 À 14H55

Vidéo [ACTUALISÉ] Le Premier ministre Jean Castex s'est exprimé sur l’allègement du confinement ce jeudi 26 novembre. Retrouvez ci-dessous les principales annonces du gouvernement.

[Vidéo] Aides aux entreprises, vaccins, déplacements… Le résumé des annonces de Jean Castex
Le Premier ministre Jean Castex a détaillé les contours du confinement allégé.
© Gouvernement

Comment va s’organiser l’allègement du confinement ? Jeudi 26 novembre, à 11h00, le Premier ministre Jean Castex a détaillé le nouveau protocole sanitaire pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Une prise de parole particulièrement attendue par les commerçants à l’approche des fêtes de fin d’année.

“Il est prématuré de parler de déconfinement”

Deux jours plus tôt, le 24 novembre, le président Emmanuel Macron donnait les grandes lignes de cette stratégie. Plusieurs étapes doivent précéder le déconfinement. À partir du samedi 28 novembre, les commerces jugés “non essentiels” à l’instar des librairies pourront rouvrir leurs portes jusqu’à 21 heures. En revanche, le système d’attestation restera en vigueur de la même manière que le télétravail lorsque cela est possible. D’autres adaptations sont prévues au 15 décembre et au 20 janvier (voir image ci-dessous).

“Il est prématuré de parler de déconfinement”, explique le Premier ministre Jean Castex. "Les conditions climatiques hivernales et l’approche des vacances de fin d’année sont deux facteurs de risques importants. Nous ne pouvons donc pas baisser la garde", a-t-il justifié.

La stratégie de vaccination sera dévoilée plus tard

Le gouvernement était attendu sur un sujet crucial : la préparation de la campagne de vaccination. Toutefois, le Premier ministre a indiqué que cette stratégie serait présentée la semaine du lundi 30 novembre. "Nous avons saisi la Haute autorité de santé (HAS) - une autorité indépendante - qui est chargée de préparer des recommandations en matière de public cible prioritaire", a tout de même précisé Olivier Véran, ministre de la Santé. Des premières recommandations intermédiaires de la HAS sont attendues à la fin du mois de novembre. Elles seront "consolidées" dans la première quinzaine du mois de décembre "lorsque les données scientifiques seront pleinement connues", a ajouté le ministre.

L'État a également saisi le Conseil consultatif national d'éthique sur la question de la vaccination dans le contexte du Covid-19. "La France a beau être le pays de Pasteur, c'est un pays qui doute parfois", a reconnu Olivier Véran.

“La vaccination n’ira pas de pair avec l’abandon des gestes barrières”, a également prévenu le ministre de la Santé. La distribution des vaccins risque de présenter un défi logistique plus complexe encore que celui des masques. Lors de son allocution, le président de la République annonçait que les premiers vaccins pourraient arriver fin décembre ou début janvier en France.

De nouvelles aides pour les entreprises et les précaires

Côté entreprises, le Premier ministre a rappelé le fonctionnement du fonds de solidarité "rénové" : les entreprises fermées en décembre pourront recevoir une aide de 10 000 euros ou, si cela est plus avantageux, 20 % du chiffre d’affaires réalisé à la même période en 2019. Les entreprises ouvertes mais fortement pénalisées pourront également prétendre aux 10 000 euros (ou 15 % de leur chiffre d'affaires) si leur activité est diminuée de moitié. Si leur résultat chute de plus de 70 % pour ces entreprises ouvertes, l'aide pourra être portée à 20 % du chiffres d'affaires.

Le gouvernement a également annoncé la mise en place de nouvelles aides pour soutenir les travailleurs précaires et les jeunes. Une garantie de ressources de 900 euros par mois est mise en place à partir du 1er novembre et jusqu'en février 2021. Cette mesure concerne 400 000 personnes, notamment dans le secteur de la restauration, qui ont travaillé plus de 60 % du temps en 2019.

Afin de faire face à la raréfaction des petits boulots, Jean Castex a annoncé la création de 20 000 “jobs étudiants” à travers le Crous. Ces contrats, à raison de 10 heures par semaine, viseront à soutenir les étudiants décrocheurs. "Nous allons également doubler pendant la période de crise le budget alloué au Crous pour verser des aides financières d'urgence à des étudiants en situation de précarité", a déclaré Jean Castex. L'État évalue ces deux mesures à 106 millions d’euros. Aussi, le nombre de garanties jeunes (un dispositif pour accompagner les jeunes précaires vers l'emploi) va être doublé à 200 000 en 2020.

Le Premier ministre s'est aussi penché sur la situation complexe des restaurants qui resteront fermés au moins jusqu'au 20 janvier. Jean Castex a assuré qu'il ferait de 2021 "l'année de la gastronomie française", notamment en aidant les établissements "à moderniser leur outil de travail". Une personnalité qualifiée doit être nommée pour préparer ce chantier avec le gouvernement et en lien étroit avec les professionnels.

Les règles du confinement allégé

Les ministres ont également détaillé les contours du confinement allégé. Notamment dans les commerces, qui peuvent tous rouvrir à partir du 28 novembre et jusqu'à 21 heures. Dans ces lieux, la jauge d'accueil va être durcie en passant de 4 mètres carrés par client à 8 mètres carés. “Le mobilier, les étals, les rayonnages n'entrent plus dans le calcul”, a nuancé Alain Griset, ministre délégué chargé des PME. Un système de comptage devra être mis en place dans les commerces de plus de 400 mètres carrés. Le gel hydroalcoolique sera obligatoire à l'entrée des commerces.“Nous faciliterons les dérogations de l’ouverture des commerces le dimanche”, a assuré le même ministre Alain Griset. Des discussions sont en cours avec les partenaires sociaux sur l'évolution du travail dominical pour le mois de janvier.

Comme l'a annoncé Emmanuel Macron, la limite de déplacement est portée à 20 kilomètres dans un délai de trois heures à partir du 28 novembre. Les visites aux amis et à la famille restent interdites. À partir du 15 décembre, le couvre-feu devrait remplacer les attestations. Le couvre-feu sera levé à titre dérogatoire à Noël et au Nouvel An. Selon Jean Castex, il sera "impératif" de limiter le nombre de convives. Le gouvernement doit préciser avant les fêtes les recommandations concrètes en ce qui concerne les rassemblements. “Il n’est pas question que cette fête familiale se prive de la présence des aînés”, a tempéré Jean Castex.

L’ouverture des stations de sport d’hiver reste écartée pour la période de Noël. Les remontées mécaniques seront fermées mais les déplacements seront possibles dans ces stations "pour profiter de l'air pur de nos belles montagnes", a souligné Jean Castex.

En ce qui concerne la culture, les commerces culturels rouvriront comme les autres au 28 novembre, de la même manière que les bibliothèques et les archives. À partir du 15 décembre, les musées, les salles de spectacle et les cinémas pourront rouvrir dans des conditions adaptées. Le port du masque sera obligatoire. Les spectateurs des séances finissant à 21h00 pourront "rentrer sereinement chez eux", indique Roselyne Bachelot, sur présentation de leur ticket.

Retrouvez ci-dessous la retransmission complète de la conférence de presse du gouvernement (à partir de 11h00).

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte