Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

En deux ans, l’accélérateur de PME de Bpifrance a créé 20 ETI

Arnaud Dumas

Publié le

Bpifrance tire le bilan de la première promotion de son accélérateur de PME. Le chiffre d’affaires moyen de ces 60 entreprises a augmenté de 22 % entre 2014 et 2016 et l’effectif moyen de 20 %. Vingt sont passées du stade de PME à celui d’entreprise de taille intermédiaire.  

En deux ans, l’accélérateur de PME de Bpifrance a créé 20 ETI © Bpifrance

C’était le pari lancé par Bpifrance en 2015, lorsqu’elle a créé son accélérateur PME. La banque publique voulait accompagner une soixantaine d’entreprises en forte croissance pour en faire la prochaine génération d’ETI (Entreprise de taille intermédiaire). Le pari est en partie gagné.

A l’occasion du lancement de la troisième promotion de son accélérateur PME le 6 mars 2017, Bpifrance a tiré le bilan des deux ans de formation et mentorat des premières entreprises entrées dans l’accélérateur en 2015. Sur la soixantaine de PME, 20 sont devenu des ETI ayant dépassé le seuil de 250 salariés. "Elles ont franchi les seuils avec une grande vélocité", indiquait Nicolas Dufourcq, le directeur général de Bpifrance, dans une interview à L’Usine Nouvelle. Elles étaient toutefois 68 à se lancer dans l’accélérateur en 2015, mais quelques-unes n’ont pas tenu la distance et se sont désistées avant la fin de la formation.

Des PME surtout industrielles

Ces anciennes PME ayant grandi se trouvent dans de nombreux secteurs, principalement industriels. On trouve, parmi ces nouvelles ETI, des entreprises comme Noremat (constructeur de matériel d’entretien de routes), le groupe plasturgiste JBT, l’ingénieriste en environnement Biotope, le fabricant de matériel agricole Pichon, ou encore l’équipementier aéronautique Socomore. Ce dernier affiche un chiffre d’affaires passé de 38 millions d’euros à 50 millions d’euros au cours de sa formation de deux ans, et une marge passée de 50 % à plus de 60 %.

Les PME accélérées ont réussi à créer de l’emploi et développer leur chiffres d’affaires en France et à l’international. Deux indicateurs qui comptent particulièrement pour la banque publique créée au début du mandat de François Hollande et qui doit justifier son impact positif sur l’économie française.

Le taux de croissance des effectifs des entreprises est ainsi passé à 9,6 % sur la période 2015-2016, contre 5,45 % sur la période 2013-2014. L’effectif moyen de ces 60 PME de 171 personnes en 2014 a grimpé à 206 personnes en 2016, soit une croissance de 20 %. Le chiffre d’affaires moyen de la première promotion a crû dans les mêmes proportions. Il est passé de 31 millions d’euros en 2014 à 40 millions d’euros en 2016 (+22 %). Selon Bpifrance, 85 % des entreprises accélérées se sont développés sur des marchés étrangers en 2016, notamment en Afrique et en Asie.

 

20 PME devenues des ETI 
Arelis, Astellia, Adista, BEG, Biotope, Cassiopae, ECM, Groupe JBT, Hyd&Au, Langa, Leygatech, Lim Group, Maison du Whisky, Noremat, Pichon, Ryb, Surys, Socomore, SOMTP, Talentsoft.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle