Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[En cinq chiffres] Les entreprises françaises en pointe sur la gestion des risques climatiques

Cédric Soares , , , ,

Publié le

La data Le rapport de l’ONG Climate Disclosure Project (CDP), publié lundi 19 mars, met en lumière les bonnes pratiques des entreprises françaises en matière d’intégration du risque climatique. Voici cinq informations à en retenir.

[En cinq chiffres] Les entreprises françaises en pointe sur la gestion des risques climatiques
Selon un rapport de l’ONG Climate Disclosure Project (CDP), publié lundi 19 mars, les entreprises françaises se distinguent dans leur gestion des risques climatiques
© Suez-Environnement

Les entreprises françaises championnes de l’intégration des risques climatiques ? C’est que laisse entendre le dernier rapport de l'ONG Climate Disclosure Project (CDP) publié lundi 19 mars. L’ONG a passé 1 681 entreprises (92 françaises) dans 14 pays et 11 industries. Elle s'est fondée sur les critères de la "Task force on climate-related financial disclosure" (TCFD), un groupe d’experts du reporting financier lié au climat travaillant sous l’égide du Conseil de stabilité financière du G20.

Selon cette étude, les groupes tricolores se distinguent sur cinq points... que L'Usine Nouvelle a choisi d'illustrer par des exemples concrets.

67% des entreprises françaises identifient la perception des consommateurs face aux changements climatiques comme un risque. Sous cette dénomination figurent les modifications d’habitudes de consommation et l'impact de leur politique environnementale sur l’image de leurs marques.

Dans l'Hexagone, par exemple, la filière viande souffre d’un déficit d’image suite à de nombreuses mises en accusation. Plusieurs de ses acteurs comme les interprofessions du bétail et des viandes (Interbev) et du porc (Inaporc) ainsi que Label Rouge ont profité de l'édition 2018 du salon de l’agriculture pour revaloriser leurs engagements sociétaux et environnementaux.

74 % des entreprises hexagonales déclarent avoir réduit leurs émissions de CO2 suite à la mise en oeuvre d'actions concrètes. La marque d’eau minérale Evian, du groupe Danone a, par exemple, transformé son usine d’Amphion-les-Bains (Haute-Savoie) pour obtenir la certification "neutre en carbone" de l’organisation indépendante Carbon Trust. Le site fait figure de pilote. Danone vise à atteindre la neutralité carbone à l’échelle du groupe en 2050.

78% des répondants français s’engagent à fournir des produits ou des services à faible émission de carbone. L’avionneur Airbus s'est ainsi engagé dans le programme Clean-Sky, une initiative européenne visant à développer des technologies pour réduire l’empreinte environnementale des appareils. Son avion d’essai A340 Blade a reçu un prix à la cérémonie des Aviation Week’s Laureates en mars 2018.

53% des groupes tricolores déclarent qu’ils fixeront un prix du carbone interne d’ici 2019. 32% le font déjà. Parmi eux figurent le spécialiste de la gestion de l’eau et des déchets Suez ainsi que le fabricant d’équipements électrique Legrand.

91% des conseils d’administration français prennent en compte les enjeux climatiques. Chez 25% des entreprises françaises interrogées, une politique incitative à destination de leurs administrateurs est également mise en place.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus