Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

En 2016, Paris se maintient dans le trio de tête mondial des hubs de l’innovation

,

Publié le

Les grandes entreprises localisent leurs centres d’innovation dans des lieux où elles trouvent des compétences, un bon écosystème de start-up et la présence d’investisseurs. Dans cette équation Paris se maintient à un bon niveau et continue d’attirer. Mais la Silicon Valley reste une puissance inégalée tandis que l’Inde séduit de plus en plus selon une étude de Capgemini. 

En 2016, Paris se maintient dans le trio de tête mondial des hubs de l’innovation
Numa lieu de l'innovation et du numerique architecture collectif
© Guittet Pascal

Les entreprises citées

L’inauguration hier, lundi 13 juin, à Paris de la Digital foundry de General Electric, le seul centre de R&D numérique de l’industriel hors des Etats-Unis vient conforter les conclusions d’une étude de Capgemini sur les hubs mondiaux de l’innovation. Paris reste une place attractive, en se maintenant à la troisième place du classement derrière la Silicon Valley et Londres.

L’étude a recensé la localisation des centres d’innovations lancées par de grandes entreprises entre juillet 2015 et février 2016. Paris en compte sur la période deux nouveaux, celui de Cisco et celui de BNP Paribas sur les fintech. Une période relativement courte qui ne comptabilisait pas les centres déjà lancés, comme celui de Facebook, de Samsung ou encore de Huawei (design) ou après comme celui de GE. Dans la même période Londres accueillait quatre nouveaux centres et la Silicon valley cinq.

Selon Capgemini, la principale motivation des entreprises dans le choix de leur site est la densité de "tech talents", le dynamisme entrepreneurial pour bénéficier d’une fertilisation avec l’écosystème de start-up, et la présence de capitaux-risqueurs. L’environnement fiscal attractif sur lequel la France mise beaucoup avec son crédit impôt recherche, ne semble jouer qu’à la marge ou dans une logique de rééquilibrage par rapport à d’autres contraintes.

Émergence de l'Asie

Si l’Europe est dans le trio de tête avec 11 centres d’innovation pour Paris et 14 pour Londres, son envergure est sans commune mesure avec la Silicon Valley qui en compte 58.

Mais la tendance est à l’émergence de l’Asie. Cette zone a vu son nombre de centres d’innovation augmenter de 29 % depuis la précédente étude de Capgemini réalisée en 2015 quand la zone américaine augmentait de 26 % et l’Europe de 18 %.

Principal contributeur pour l’Asie, l’Inde et sa zone de Bangalore. Elle attire à la fois des acteurs européens comme Airbus qui y a lancé un Airbus Bizlab, des acteurs locaux comme le géant indien du e-commerce FlipKart ou des américains comme Visa qui travaillent là-bas sur les nouveaux moyens de paiements. Delhi et Mumbai attirent aussi les grandes entreprises. Du côté de l’Asie, l’autre place forte de l’innovation est Singapour, en particulier pour tout ce qui concerne la finance.

Les trois premiers secteurs en 2015/2016 qui ont vu l’ouverture de centres d’innovation sont l’internet des objets associé à la smart city, la fintech et la santé (biotech et santé connectée). La tendance est à créer des centres d'innovation ouverts où sont accueillis des start-up par les grandes entreprises. 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle