Emmanuel Macron reconnaît que les 35 heures sont "un signal négatif pour les entreprises étrangères"

Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, reconnaît que la mise en place des 35 heures en France a pu effrayer certaines entreprises étrangères qui voulaient investir dans le pays. Près de trois mois après sa nomination, juste avant laquelle il avait déjà évoqué des dérogations à la durée légale du travail, l'ancien banquier d'affaires appelle les partenaires sociaux à négocier ensemble d'éventuels aménagements. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Emmanuel Macron reconnaît que les 35 heures sont

Il ne faut pas sacraliser les 35 heures. C'est le message qu'a fait passer le ministre de l'Economie Emmanuel Macron à la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur l'impact sociétal, social, économique et financier de la réduction progressive du temps de travail. Repris par l'AFP, il affirme vouloir défendre cette mesure "sans pour autant [la] mettre sur un piédestal".

des aménagements éventuels

Il souhaite que les partenaires sociaux s'engagent dans un dialogue social pour mettre en œuvre des aménagements éventuels. "Le cadre légal n'est pas suffisant parce que salariés comme entreprises ont besoin de plus de souplesse. Qui serions-nous pour dire à quelqu'un qui souhaite [travailler plus] que c'est impossible ?", a demandé l'ancien banquier d'affaires aux députés présents.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le ministre affirme que la réforme des 35 heures a bel et bien eu un impact positif sur l'emploi en France, mais il reconnait qu'elle a "créé un signal négatif pour les entreprises étrangères qui [veulent] investir" dans le pays. Il reproche également à cette mesure d'avoir "pu à un moment accentuer les inégalités au travail plutôt que les réduire". Il avait déjà défrayé la chronique en appelant, dans une interview accordée au magazine Le Point juste avant sa nomination, à des dérogations sur la durée légale du travail.

Lélia de Matharel

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS