Emmanuel Macron devra composer avec la majorité de droite au Sénat

La majorité de droite est sortie renforcée du renouvellement par moitié du Sénat  dimanche 24 septembre.

Partager
Emmanuel Macron devra composer avec la majorité de droite au Sénat

Sans surprise, la majorité de droite est sortie renforcée des élections sénatoriales qui ont eu lieu dimanche 24 septembre. Le renouvellement de la moitié des sièges de la chambre haute n'a pas profité à La République en marche (LRM) d'Emmanuel Macron. La droite, qui avait remporté les municipales de 2014, pouvait compter sur une majorité de grands électeurs. Les annonces concernant la limitation des emplois aidés, la suppression de la taxe d'habitation et un encadrement strict des dépenses des collectivités locales ont également pesé sur ce scrutin indirect. Gérard Larcher (LR), réélu dans les Yvelines et candidat à sa succession à la présidence du Sénat, a estimé que les grands électeurs "ont clairement affiché leur volonté de voir exister un contre-pouvoir parlementaire, indispensable à mes yeux au fonctionnement équilibré de la démocratie".

Sur les 349 sénateurs siégeant au Palais du Luxembourg, Les Républicains comptent désormais 159 élus, 17 de plus que dans l'assemblée sortante. Ils devancent L'Union des démocrates et indépendants ( (UDI) qui en dénombre 50 (+ 8). Avec quatre non inscrits, la majorité sénatoriale (213 sièges au total) est confortable, la majorité absolue étant de 175 sièges au sénat. A gauche, le Parti socialiste a limité la casse avec 81 élus, soit 5 de moins que dans la précédente assemblée. Toutefois, une scission pourrait intervenir dans le groupe PS entre sénateurs favorables au président de la République et ceux partisans d'une stricte indépendance. Avec 28 sièges, La République en marche devance les radicaux du RDSE (12 sénateurs, - 4) et le Parti communiste (12 sénateurs, -6). Les écologistes n'ont plus que 4 élus, le Front national conserve ses 2 sièges.

Dans l'attente de ralliements, qui seront insuffisants pour lui donner une majorité, le groupe La République en marche va devoir nouer des alliances à gauche et à droite pour faire voter les projets de lois du gouvernement, afin de s'éviter des navettes parlementaires qui pourraient en retarder l'adoption. Pour les textes modifiant la Constitution, Emmanuel Macron devra obtenir une majorité des trois cinquièmes au Parlement (Assemblée nationale et Sénat réunis), ce qui l'obligera, là encore, à chercher des renforts en dehors des groupes La République en marche.

Pascal Gateaud

0 Commentaire

Emmanuel Macron devra composer avec la majorité de droite au Sénat

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS