Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les industriels préfèrent la réalité augmentée à la virtuelle

Marion Garreau , ,

Publié le

D’après une étude du cabinet Capgemini, une majorité d’industriels considère que la réalité augmentée est plus facilement applicable dans leurs activités que la réalité virtuelle. Parmi ceux qui y recourent, 45% en sont au stade du déploiement, contre 36% de ceux éprouvant la réalité virtuelle.

Les industriels préfèrent la réalité augmentée à la virtuelle
La réalité augmentée est prisée par les industriels.
© Virgin Atlantic - SITA

Arrivée plus tardivement sur ce marché, la réalité augmentée devance pourtant la réalité virtuelle chez les industriels. Selon une étude publiée vendredi 7 septembre par le cabinet Capgemini, qui a interrogé les responsables désignés de 709 entreprises industrielles, 66% des personnes interrogées estiment que "la réalité augmentée est plus applicable que celle virtuelle" dans leurs activités.

Ce rapport, intitulé "Augmented and Virtual Reality in Operations : A guide for investment", montre également que l’avance se retrouve dans le degré d’appropriation de la technologie. Parmi les entreprises interrogées qui recourent à la réalité augmenté, 45% en sont au stade du déploiement (le reste étant au stade de l’expérimentation de la technologie) contre 36% de celles ayant opté pour la réalité virtuelle.

Satisfaction au rendez-vous

"La réalité virtuelle n’est pas très pertinente pour nous, bien que nous puissions l’utiliser pour former ceux qui vont dans les sous-stations électriques [...], explique dans l’étude de Capgemini Antti Aarnio, directeur des services Innovation de Fingrid, l’opérateur national de réseau de transport d'électricité finlandais. En particulier dans notre industrie, une fois respectées les normes de sécurité, la réalité augmentée peut être véritablement utiles à nos employés dans des situations à haut-risque – par exemple pour être capable de dire si un équipement est sous haute tension ou haute température."

"La réalité augmentée apporte une valeur ajoutée virtuelle (digitale) sur une réalité opérationnelle physique, elle crée ce lien digital avec le monde réel, qui offre des possibilités d’applications innovantes multiples dont les bénéfices et le retour sur investissement sont évidents et immédiats", résume à L'Usine Nouvelle Patrice Duboé, responsable innovation engineering services de Capgemini.

Et d'ajouter : "Gain de temps sur les installations et les réparations, limitation des erreurs d’interprétation, amélioration de l’efficacité, traçabilité, inspection et validation... Les bénéfices sont nombreux. Mais ce qui est le plus structurant est l’amélioration de l’environnement et des conditions de travail ce qui est un enjeu majeur pour les nouvelles générations."

Quelle que soit la technologie utilisée, la satisfaction semble au rendez-vous : 82% des entreprises ayant mis en place les technologies RA et RV ont obtenu des résultats qui satisfont, voire dépassent, leurs attentes, souligne l’étude.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle