Eiffel energy transition muscle son fonds pour financer plus de projets verts

Le fonds du groupe Eiffel atteint 350 millions d’euros, avec l’arrivée de nouveaux investisseurs privés. Il va pouvoir financer en prêts à court terme plus de projets d’efficacité énergétique et d’énergie renouvelable, au moment de la phase la plus risquée.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Eiffel energy transition muscle son fonds pour financer plus de projets verts
Le fonds Eiffel energy transition prête des fonds aux développeurs d'énergie verte avant l'obtention de crédit long terme.

Le fonds Eiffel energy transition prend de l’ampleur, en accueillant de nouveaux investisseurs. Crée en 2017, il avait réuni 200 millions d’euros auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI), de l’Ademe via le Programme d’investissements d’avenir, chacun pour 20 % du montant, de mutuelles et d’assureurs. Les nouveaux investisseurs, dont des assureurs comme Aviva ou les assurances du Crédit Mutuel, permettent au fonds d’atteindre 350 millions d’euros.

Ce fonds répond au besoin de financement à court terme des développeurs de projets d’efficacité énergétique ou d’énergies renouvelables. "Il s’agit de financement relais, nous intervenons au moment où le projet a besoin d’argent mais où le financement à long terme n’est pas encore prêt", explique Pierre-Antoine Machelon, le dirigeant d’Eiffel energy transition.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des prêts à court terme

Les prêts accordés sur de courtes durées, de 6 mois à deux ans, permettent souvent au développeur de financer la période des travaux, avant que le projet ne commence à générer des retours financiers. Cette phase, la plus risquée, est en général financée par les fonds propres de l’entreprise. "Le développeur peut, du coup, développer plus de projets", estime Pierre-Antoine Machelon.

Avec sa nouvelle capacité, Eiffel energy transition va pouvoir accélérer les accompagnements de projets. "Nous prévoyons de faire plus de prêts, d’en faire des plus gros et d’aller plus à l’étranger", résume l’investisseur.

Sur sa première année d’existence, Eiffel energy transition a financé près de 500 projets avec 25 développeurs (Akuo Energy, CN Solutions, Neoen, etc.), dont 80 % en France, la moitié liés à l’énergie solaire et un quart dans l'énergie éolienne. Dernier projet en date, le prêt de 6 millions d’euros à CN Solutions pour financer des travaux d’efficacité énergétique dans les usines du groupe agroalimentaire Sovipor-La Trinitaise. Au total, le fonds prévu pour une durée de dix ans a effectué pour près de 200 millions d’euros de prêt sur sa première année d’existence, certains ayant déjà été remboursés.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS