Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Edito vidéo] Gilets jaunes et culture économique

Christine Kerdellant - Directrice de la rédaction ,

Publié le

L'édito de Christine Kerdellant, directrice de la rédaction de L'Usine Nouvelle.

[Edito vidéo] Gilets jaunes et culture économique
Christine Kerdellant, directrice de la rédaction de L'Usine Nouvelle.
© DR

Les Français sont fâchés avec l’économie plutôt qu’avec l’argent. La crise des Gilets jaunes aura mis en évidence cette vérité désolante : les Français ne connaissent pas les principes basiques de l’économie. Ils ne savent pas que vouloir plus de services publics et moins d’impôts n’est pas compatible ; que faire fuir les « riches » est la meilleure manière de s’appauvrir ; que chaque samedi noir éloigne un peu plus de l’Hexagone touristes et investisseurs ; qu’un pays ne peut dépenser ce qu’il n’a pas d’abord produit, sauf à s’endetter et rembourser un jour.

C’est davantage le « vouloir d’achat » que le « pouvoir d’achat » qui est en cause. Le pouvoir d’achat a progressé depuis cinq ans en France (sauf cas particuliers douloureux), et même en 2018. Mais comment s’en rendre compte, quand le « vouloir d’achat » rend la vie si frustrante ? Même quand on gagne 3 000 euros par mois, l’envie d’un iPhone (plus de 1 000 euros) n’est pas facile à satisfaire.

Tous ceux qui ont agité les chiffons rouges sont responsables. Les dirigeants du CAC 40 et leurs salaires faramineux, les financiers et leurs gains de court terme, les groupes qui optimisent leur fiscalité dans les paradis exotiques et qui rachètent leurs propres actions plutôt que d’investir ou d’augmenter les salaires, les politiques qui acceptent que le Luxembourg, l’Irlande ou les Pays-Bas fassent toujours partie de l’Europe alors qu’ils devraient être mis à l’index, les actionnaires qui réclament 15 % de rendement tandis que les inégalités s’accroissent, tous sont responsables de la révolte. La colère montait depuis trop longtemps.

En Suisse, les citoyens savent que l’argent de l’État est le leur. Peut-être parce qu’en France l’État a précédé la Nation quand ailleurs la Nation préexistait à l’État, nous attendons tout de lui. Presque partout, l’État est une émanation des ­citoyens, leur bras armé. Chez nous, il semble être une entité indépendante, un deus ex machina contre lequel il faut se ­révolter de temps en temps pour obtenir ce dont on a besoin. Que l’État soit dirigé par un monarque de droit divin ou par un élu de la Nation, choisi de surcroît par les citoyens eux-mêmes (et non, comme ailleurs, par le parti majoritaire) n’y change rien. Ce que distribue l’État ne semble pas sortir de nos poches. C’est parce que les Suisses ou les Allemands savent que ses dépenses sont aussi leurs impôts qu’ils en surveillent l’utilisation.

La meilleure arme contre le populisme serait de bien enseigner l’économie. L’économiste Philippe Aghion s’y est attelé avec un groupe d’experts et va sûrement améliorer les programmes. Ce qui ne sera pas difficile, sachant que le monsieur Économie de Jean-Luc Mélenchon, Jacques Généreux, a fait partie des auteurs des manuels scolaires… Jean Peyrelevade, l’ancien président du Crédit lyonnais, propose, lui, de partir de la réalité et du concret – l’équilibre du ménage, puis celui de l’entreprise, c’est-à-dire la micro­économie –, longtemps avant de parler d’État et de macroéconomie. Dans toutes les écoles finlandaises, un enseignant spécialisé s’occupe de visites d’entreprises ou de projections de films sur les métiers. En Californie, on a des cours d’éducation à l’esprit d’entreprise dès l’école primaire. Ce serait une hérésie en France. CQFD.

Réagir à cet article

Usine Nouvelle N°3591-3592

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3591-3592

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 de L’Usine Nouvelle

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle