Economie

Ébullition autour du vin

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

C’est tout un écosystème de sous-traitants spécialisés qui gravitent autour des vignerons et des négociants de vins. Ces entreprises, autrefois des PME familiales dédiées à un bassin régional, se sont tournées ces dernières années vers l’export. Souvent au coude-à-coude avec des fabricants italiens, elles développent une R & D qui les place parmi les leaders mondiaux de leurs secteurs. « Ces fournisseurs font partie de l’excellence de la filière française du vin, car ils lui apportent de l’innovation et de vraies interactions, observe Gilles Brianceau, le directeur du cluster Inno’vin. Tout en exportant, comme dans la tonnellerie, à près de 70 % ! » Pour Nicolas Hériard-Dubreuil, le directeur général du groupe Oeneo, « être un groupe français et familial est une garantie de qualité dans le monde vinicole mondial. Nous bénéficions de la tradition d’excellence des vins français et de l’ensemble de sa chaîne de valeur. Notre société Seguin Moreau est reconnue comme tonnellerie haut de gamme depuis 1838. » Pour conquérir la planète, la filière doit fédérer ses acteurs. Le numérique lui permet de répondre à deux enjeux majeurs : la premiumisation des marchés du vin, notamment grâce à une meilleure connaissance du client final, et l’environnement, avec l’émergence de la viticulture de précision.

Ébullition autour du vin
Cuves : Du béton, du bois et de l’Inox Elles sont incontournables pour accueillir les vins durant les phases de fermentation et de stabilisation. Cubiques, ovoïdes, pyramidales, parallélépipédiques, tronconiques… Elles se déclinent de mille et une manières pour convenir aux desiderata et à la place disponible dans les chais. Côté matériaux, les plus classiques sont l’Inox, le béton et le bois. Souvent intégrées dans les murs de la cave, avec une longue durée de vie, les cuves de béton génèrent une micro-oxygénation du vin favorable à son élevage. Leader mondial avec près de 300 cuves réalisées chaque année, l’entreprise de Saône-et-Loire Nomblot a été rachetée par Consolis, champion français des produits préfabriqués en béton. Depuis[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte