L'Usine Santé

Ebola : un test de diagnostic rapide mis au point par le CEA

, ,

Publié le

Made in France Le CEA a mis au point un test rapide pour le diagnostic du virus Ebola. Semblable à un test de grossesse, ce dispositif peut s'utiliser sur le terrain sans matériel spécifique à partir d'une goutte de sang, de plasma ou d'urine et donne son verdict en moins de 15 minutes, contre plus de 2 heures actuellement.

Ebola : un test de diagnostic rapide mis au point par le CEA © European Commission DG

Alors que le virus Ebola aurait déjà fait 4 550 morts selon le dernier bilan de l'OMS, la recherche médicale continue de chercher des solutions pour juguler l'épidémie. Ce mardi 21 octobre, le CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives) a indiqué dans un communiqué avoir mis au point un test de diagnostic rapide "particulièrement adapté à la situation d'urgence sanitaire actuelle".

Ce test, baptisé Ebola eZYSCREEN, adopte un format semblable à un test de grossesse. Il est utilisable sur le terrain, sans matériel spécifique, à partir d'une goutte de sang, de plasma, ou d'urine. Le test est capable de rendre son verdict en 15 minutes ce qui représente un progrès important : "les tests actuels, basés sur la détection génétique du virus, sont très sensibles, mais ils nécessitent des appareillages dédiés, prennent de 2h15 à 2h30 et doivent être pratiqués exclusivement en laboratoire", explique le CEA.

une Phase d'industrialisation proche

Développé par une équipe de recherche basée sur le site de Marcoule (Gard), ce test a été élaboré en deux mois grâce au résultat des recherches menées depuis plusieurs années par le CEA dans le cadre d'un programme interministériel de recherche et développement  contre les risques NRBC/E (nucléaires, radiologiques, biologiques, chimiques et explosifs) dans le cadre de la lutte contre le bioterrorisme.

Ebola eZYSCREEN vient de faire l'objet d'une validation technique par le laboratoire de haute sécurité microbiologique P4 Jean Mérieux (Inserm).  Sa phase d'industrialisation devrait donc démarrer très prochainement avec le concours de la société française Vedalab, le leader européen des tests rapides. Un prototype sera disponible dès la fin du mois d'octobre pour permettre la validation clinique sur le terrain.

Vues des kits testés par le laboratoire Jean Mérieux :

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte