Du collaboratif pour cartographier les risques des entreprises d’ici 2030

Arengi, la société de conseil en gestion des risques, a lancé une étude sur les risques et les opportunités que rencontreront les entreprises d’ici 2030. Un moyen de les sensibiliser aux outils de pilotage des risques.

Partager
Du collaboratif pour cartographier les risques des entreprises d’ici 2030
Gilles Proust, cofondateur d'Arengi

C’est une initiative originale que lance Arengi, le cabinet de conseil en gestion des risques, avec son partenaire Tilt Ideas, cabinet spécialisé en innovation. Il lance une étude prospective sur les risques auxquels seront confrontées les entreprises à horizon 2030.
"Nos exercices de cartographie des risques pour un client sont en général assez introspectifs, explique Gilles Proust, le cofondateur et directeur général d’Arengi. Nous avons voulu étudier les tendances à plus long terme en nous ouvrant vers l’extérieur".

C’est l’originalité de la démarche. Le cabinet de conseil ouvre son enquête intitulée Risk 2030 sur internet à une sphère large de participants du monde de l’entreprise, des associations, etc. Et non pas seulement à ses clients habituels et aux "risk managers", ses interlocuteurs naturels dans l’entreprise.

Première phase jusqu’à fin février

La première phase de l’étude se déroule jusqu’à la fin du mois de février. Les participants doivent répondre à deux questions simples : quels seront les principaux risques pour les entreprises à horizon 2030 et quelles seront les principales opportunités ? Plusieurs réponses sont possibles, Arengi listant plusieurs thèmes pour guider les participants dans leurs réflexions, comme la protection des données personnelles, les ressources en énergie, l’ubérisation de l’économie ou encore le transhumanisme.

Les réponses seront ensuite décryptées pour établir la liste des principaux risques et opportunités ressortant de l’étude, que les participants devront hiérarchiser. Le cabinet fera ensuite une restitution globale de cette étude au mois d’avril.

Avec cette démarche, Arengi veut sensibiliser les entreprises au pilotage de leurs risques. Et pas seulement les grands groupes, qui se livrent déjà à l’exercice. Les PME et ETI se mettent aussi de plus en plus à piloter leurs risques, souvent sous la pression de leurs clients. "Les grands donneurs d’ordre, dans le cadre de la surveillance de leur supply-chain, demandent de plus en plus à leurs sous-traitants d’être vigilants sur cette question", explique Gilles Proust.

Hiérarchiser les risques

Le cabinet aide notamment ses clients à cartographier ces risques, par l’intermédiaire de son logiciel ArengiBox. Cette cartographie vise à les hiérarchiser en fonction de leur impact sur la stratégie de la société, et d’envisager les outils pour les contenir (contrat d’assurance, autofinancement, mesures de précaution, etc.).

Ce travail sur le risque est en général réalisé sur une échelle de temps à moyen terme, souvent de la durée d’un plan stratégique. L’étude Risk 2030 fait donc prendre aux participants un peu plus de hauteur par rapport à leur quotidien. Une démarche qu’Arengi espère d’ailleurs développer avec ses clients, en plus de la cartographie traditionnelle.

"Nous l’avons déjà fait pour une société cotée pour laquelle nous établissions la cartographie des risques pour la durée de son plan stratégique, souligne Gilles Proust. Elle nous a demandé de monter un deuxième atelier pour faire réfléchir ses collaborateurs à la question des risques à plus long terme, une fois le plan stratégie mené à son terme".

Ces études à long terme ne révolutionneront pas forcément la stratégie des entreprises dans l’immédiat. Mais en formalisant les risques à venir et en faisant preuve de prospective, cet exercice devrait, selon Gilles Proust, "aider les collaborateurs à être plus créatifs et à sortir du cadre".

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - TSINGONI

MISE EN OEUVRE D'UN DISPOSITIF DE VIDEOPROTECTION URBAINE.

DATE DE REPONSE 08/01/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS