Drones : le marché français atteindrait 300 millions d’euros en 2015

Pour structurer et développer cette nouvelle filière, un conseil pour les drones civils sera installé. Toutefois, aucun soutien financier nouveau n’est prévu.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Drones : le marché français atteindrait 300 millions d’euros en 2015

Survols sauvages de Paris, des centrales nucléaires… Les drones défraient la chronique et pas seulement pour de bonnes raisons. Toutefois, l’Etat continue de croire au développement d’une filière civile des drones. Ainsi le ministre de l’Economie Emmanuel Macron et le secrétaire d’Etat en charge des transports Alain Vidalies ont fait le point, le 9 mars, sur cette nouvelle filière qui est associée à l’un des 34 plans de la nouvelle France industrielle sur les dirigeables.

L’objectif est de donner une nouvelle impulsion à un marché en pleine expansion : les 1000 acteurs présents sur ce segment devraient réaliser de l’ordre de 300 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année, équipements et services compris. La traduction en termes d’emplois reste toutefois encore timide avec la création 2500 postes à fin 2014. Le segment des services est le plus dynamique: en deux ans, le nombre d’opérateurs de drones a été multiplié par 13. Ils se positionnent sur des activités très diverses : surveillance des ouvrages d’art et des voies ferrées, aide à la lutte contre les feux de forêts, remplacement à bon prix des hélicoptères pour des missions d’observation...

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une feuille de route

Pionnière dans le domaine de la réglementation de ces nouveaux objets volants, la France tient à garder sa longueur d’avance dans ce domaine. Les deux ministères vont ainsi installer un Conseil des drones qui sera chargé de structurer cette filière. "Du côté des constructeurs, beaucoup sont encore dans une phase de prototype. Il n’y a pas d’acteur central qui permettrait d’agglomérer autour de lui des partenaires comme dans l’aéronautique. Dans le domaine des services, les acteurs sont nombreux et éparpillés", explique-t-on à Bercy.

Cette nouvelle instance aura principalement trois missions: actualiser la réglementation pour tenir compte du développement pléthorique de l’offre d’équipements et des services, établir d’ici la fin de l’année une feuille de route définissant les priorités technologiques, établir une stratégie pour attaquer les marchés à l’exportation. Ce conseil sera présidé la première année par Patrick Gandil directeur général de la DGAC (direction générale de l’aviation civile). Aucun nouveau soutien financier n’est envisagé pour l’instant.

Hassan Meddah

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS