Donald Trump remporte une victoire en signant enfin la trêve commerciale avec la Chine

Les États-Unis et la Chine sont finalement parvenus à établir une trêve commerciale mercredi 15 janvier. En pleine campagne électorale, le président américain Donald Trump parade.

Partager
Donald Trump remporte une victoire en signant enfin la trêve commerciale avec la Chine
Le président américain Donald Trump et le vice-Premier ministre chinois Liu He. /Photo prise le 15 janvier 2020/REUTERS/Kevin Lamarque

Après dix-huit mois de conflit, les États-Unis et la Chine ont signé mercredi 15 janvier une trêve commerciale. Elle prévoit la baisse de certains droits de douane et l'achat par Pékin de 200 milliards de dollars de biens et services américains supplémentaires au cours des deux prochaines années.

Donald Trump se félicite en pleine campagne électorale

Pékin et Washington présentent cet accord de "phase 1", signé à Washington par Donald Trump et le vice-Premier ministre chinois Liu He, comme une nouvelle étape après des mois d'attaques et représailles à coups de hausses des droits de douane entre les deux premières économies mondiales. "Ensemble, nous corrigeons les erreurs du passé et offrons un avenir de justice et de sécurité économique aux travailleurs, aux agriculteurs américains et à leurs familles", a déclaré Donald Trump lors de la cérémonie de signature à la Maison blanche.

Dans une lettre transmise à Trump par Liu He, le président chinois Xi Jinping se félicite pour sa part de voir que les deux pays sont capables de surmonter leurs divergences par le dialogue et dit espérer rester en contact étroit avec son homologue américain. Le coeur de l'accord est l'engagement pris par Pékin d'acheter au cours des deux prochaines années au moins 200 milliards de dollars de biens et services américains de plus qu'en 2017, année pendant laquelle ces achats avaient totalisé 186 milliards de dollars.

Donald Trump a notamment pris soin de souligner, à l'attention de son électorat, que la Chine promettait d'augmenter ses achats de produits agricoles américains de 50 milliards de dollars, ajoutant qu'il était convaincu que les "farmers" sauraient faire face à cette demande accrue. Le président américain fait actuellement campagne pour sa réélection en novembre 2020 contre le camp démocrate.

Le début d'une nouvelle ère ?

À Washington comme à Pékin, les hauts responsables ont vanté le début d'une nouvelle ère dans les relations sino-américaines même si l'accord ne règle en rien les problèmes structurels qui ont conduit initialement l'administration Trump à déclencher la guerre commerciale en 2018. Parmi ces problèmes figurent notamment les subventions publiques à l'industrie chinoise ou les produits à bas coûts inondant les marchés internationaux.

Trump, champion de l'"Amérique, d'abord", son slogan de campagne qui l'a porté au pouvoir en 2016, a assuré que la Chine devrait lutter contre le piratage et la contrefaçon et que l'accord de "phase 1" comprenait de solides dispositions pour protéger les droits de propriété intellectuelle. Selon le conseiller économique de la Maison blanche Larry Kudlow, l'accord ajoutera 0,5 point de pourcentage à la croissance du produit intérieur brut américain en 2020 ainsi qu'en 2021.

"Je ne m'attends pas à un changement radical dans les dépenses chinoises"

Certains analystes se montrent sceptiques cependant sur la perspective d'une nouvelle donne dans les relations commerciales entre la Chine et les États-Unis. "Je ne m'attends pas à un changement radical dans les dépenses chinoises", dit Jim Paulsen, directeur de la stratégie d'investissement à Leuthold Group, à Minneapolis. "J'ai de faibles attentes concernant les objectifs annoncés. Même si je crois sincèrement que toutes ces négociations ont fait avancer les choses à la fois pour les États-Unis et pour la Chine."

L'accord de phase 1 a également entériné l'annulation des droits de douane que Washington comptait imposer sur les téléphones et ordinateurs portables et les jouets chinois, et réduit de moitié, à 7,5 %, les droits de douane sur 120 milliards de dollars d'autres produits chinois importés aux États-Unis, dont les télévisions à écran plat, les casques Bluetooth et les chaussures.

Il reste cependant encore des droits de douane de 25 % sur 250 milliards de dollars de produits industriels chinois et de composants utilisés par les industriels américains. Donald Trump a promis de lever "tous les droits de douane" dès qu'un accord de phase 2 serait conclu avec Pékin, ajoutant ne pas s'attendre à un accord de "phase 3".

"Un grand soulagement pour le marché"

La Bourse de New York a fini en hausse mercredi 15 janvier après la signature de l'accord commercial. L'indice Dow Jones a gagné 90,55 points à 29 030,22, un record de clôture. Le S&P-500, plus large, a pris 6,14 points, soit 0,19%, à 3 289,294. Le Nasdaq Composite a progressé de 7,37 points (0,08%) à 9 258,70 points.

La signature de cet accord va permettre aux investisseurs de se concentrer sur les résultats trimestriels des entreprises. "C'est sans conteste un grand soulagement pour le marché, estime Peter Cardillo, économiste à Spartan Capital Securities, à New York. Il y a encore des PDG qui sont sceptiques, mais cela pourrait favoriser les investissements en capital qui étaient le grand chaînon manquant de l'économie ces dernières années."

Avec Reuters (David Lawder et Andrea Shalal, version française Jean-Stéphane Brosse)

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS