L'Usine Agro

Développement durable, numérique et agroalimentaire, priorités des Investissements d'Avenir 3

Solène Davesne , ,

Publié le

La rallonge des investissements d’avenir de 10 milliards d’euros pourrait être adoptée en collectif budgétaire avant l’été, espère  Louis Schweitzer,  le Commissaire général à l’Investissement . Elle devrait être ciblée sur le développement durable, le numérique et l’agroalimentaire.  


Louis Schweitzer - Crédits Pascal Guittet

L’annonce a été encore confirmée par le Premier ministre le 2 mars : le programme d'Investissements d’Avenir (PIA) va bénéficier d’une rallonge de 10 milliards d’euros, effective en 2017. En revanche, Manuel Valls n'a pas précisé le calendrier. Louis Schweitzer, le Commissaire général à l’Investissement, milite pour un arbitrage à l’été et l’adoption du PIA 3 dans un collectif budgétaire en juin. Les 47 milliards d’euros du PIA 1 et 2 devraient être totalement engagés mi-2017. "Si nous voulons éviter une rupture, il faut un préavis suffisant pour signer les conventions avec les opérateurs", estime Louis Schweitzer.

Une adoption à l’été, avant les grands arbitrages du budget 2017, permettrait aussi au CGI de mieux résister à la tentation du gouvernement de substituer les crédits du PIA à d’autres lignes du budgétaires. Cette substitution a représenté 15 à 20 % des sommes du PIA 1 et 2 selon la Cour des comptes.

une enveloppe significative pour l'agroalimentaire

Le calendrier est balisé. Le 29 mars, la commission d’évaluation internationale pilotée par l’ancien président de la Banque européenne d'investissement (BEI), Philippe Maystadt, doit remettre son rapport sur l’efficacité des procédures du CGI. Ces remarques devraient servir à conforter le contour du PIA 3.  

Louis Schweitzer fera des propositions précises sur ce que cette enveloppe devrait financer. Sur les 10 milliards d’euros, plus de la moitié devrait aller à l’enseignement supérieur. Pour le reste, le commissaire général propose de cibler les interventions sur le développement durable, le numérique, la santé, et dans deux nouveaux secteurs l’agroalimentaire et le tourisme.

"Nous voulons faire de l’agroalimentaire un élément significatif. Nous avons constaté un gros potentiel d’investissement et d’innovation", assure Louis Schweitzer, alors que seule une petite enveloppe de 120 millions d’euros avait précédemment été consacrée au secteur.

Dans le tourisme, le PIA vise le développement de plate-formes numériques, sur le modèle de Booking ou Airbnb. "La France est un spectateur payant de ce système numérique. Il y a un vide qu’il faut combler", assure le CGI.

Un nombre de projets record en 2015

Le PIA 3 devrait aussi accorder une part plus importante aux interventions en fonds propres, qui pourraient représenter 4 milliards d’euros. Quelque 500 millions d’euros devraient être accordés en co-décision avec les régions. Cette décentralisation a été testée à petite échelle dans quatre régions dans le cadre du PIA 2 pour des opérations de petits montants. "Cette décentralisation est un facteur de vitesse", estime Louis Schweitzer, qui espère aussi créer une "une certaine émulation entre les régions".

Les Investissements d’Avenir ont accéléré leur rythme l’an dernier. En 2015, le commissariat général d’investissement a financé 689 projets, le plus haut niveau depuis sa création, selon le bilan annuel du PIA.

La hausse du nombre est allée de pair avec une accélération des traitements des projets, l’une des priorités de Louis Schweitzer. Fin 2015, les délais moyens pour la contractualisation ont été réduits à six mois et même à quatre mois pour le mois de janvier 2016.  "Quand on parle de PME et d’innovation, la question des délais est critique", estime Louis Schweitzer qui souhaite descendre à trois mois.

Solène Davesne
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte