Deux entreprises emploieraient illégalement 130 travailleurs détachés dans l'Hérault

Selon France Bleu, deux entreprises du BTP emploieraient illégalement 130 travailleurs détachés depuis plus d'un an. La préfecture leur a demandé de stopper leurs cinq chantiers pendant trois mois et de payer les travailleurs portugais.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Deux entreprises emploieraient illégalement 130 travailleurs détachés dans l'Hérault
Photo d'illustration

Deux entreprises emploieraient illégalement 130 travailleurs détachés portugais dans l’Hérault depuis un an, relate France Bleu. Une entreprises française, dont le siège social est à Perpignan, faisait appel à une société d’intérim portugaise pour réaliser cinq chantiers de gros-œuvre près de Montpellier.

Les deux entreprises ont bien déclarés les travailleurs détachés, précise la radio. Seul bémol la société d’intérim n’avait aucune activité au Portugal, mais uniquement en France, ajoute France Bleu. Ce qui est complètement interdit. Le droit du travail au Portugal est très différent du droit français en nombre d’heure de travail et du coût des charges social. Selon France Bleu, le préjudice pour l’URSSAF n’a encore estimé.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La préfecture de l’Hérault a demandé à ces deux entreprises de stopper leurs chantiers pour trois mois, et de payer les salariés. L’entreprise de Perpignan conteste les mesures prises par la préfecture, ajoute la radio. Elle affirme qu’elle n’a rien à voir avec l’entreprise portugaise. Mais, précise France Bleu, l’entreprise française et la société d’intérim portugaise sont dirigés par un père et sa fille.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS