Technos et Innovations

Des transistors contestent la loi de Moore

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Des circuits intégrés réalisant plus de calculs avec moins de transistors ont été développés par l’Applied Chaos Lab de l’université de Caroline du Nord. Un défi à la loi de Moore, qui lie l’augmentation de la capacité de traitement à la densité de transistors. La puce des chercheurs américains repose sur des circuits « non linéaires » qui, à la différence des circuits de transistor traditionnels, peuvent remplir plusieurs fonctions. Et même changer de fonction à chaque cycle d’horloge du ­circuit intégré. Un circuit intégré de 100 millions de transistors pourrait accomplir le même travail qu’une puce actuelle qui, par exemple, en contient 3 milliards… 
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte