Des grandes banques européennes veulent arrêter de financer le commerce pétrolier en Amazonie

La finance verte préoccupe les grandes banques européennes. Le 25 janvier, plusieurs d'entre elles ont annoncé qu'elles souhaitaient couper les ponts avec le commerce pétrolier en Équateur afin de protéger la forêt amazonienne.

Partager

Des grandes banques européennes veulent arrêter de financer le commerce pétrolier en Amazonie
BNP Paribas faisait partie des banques épinglées pour leur lien avec le commerce pétrolier en Amazonie. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Les banques Credit Suisse, ING et BNP Paribas ont annoncé lundi 25 janvier qu'elles avaient décidé d'arrêter de financer le négoce du pétrole d'origine équatorienne, une décision qui fait suite à des pressions d'activistes environnementaux dans le but de protéger la forêt amazonienne. En août 2020, un rapport publié par les associations Stand.earth et Amazon Watch listait six banques européennes comme sources principales du financement des exportations de pétrole équatorien vers des raffineries américaines.

Le plus grand puits de carbone au monde

Cette décision est un "tournant", a déclaré à Reuters le président de la Confédération indigène de l'Amazonie équatorienne. "Les banques devraient financer d'autres formes de développement économique, mais pas l'extraction de pétrole", a ajouté Marlon Vargas. L'Amazonie, plus grand puits de carbone au monde, joue un rôle décisif dans la régulation du climat terrestre.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A LIRE AUSSI

ING a dit partager nombre des inquiétudes sur la protection de l'Amazonie citées dans le rapport et avoir décidé d'examiner l'exposition de celle-ci aux exportations pétrolières et gazières en provenance d'Équateur. "Nos recherches sont en cours. En attendant, nous avons décidé de ne prendre part à aucun nouveau contrat pour le financement des flux commerciaux de pétrole et de gaz depuis l'Amazonie équatorienne", a fait savoir la banque.

Credit Suisse a déclaré que la compagnie se retirerait de la négoce du pétrole venu des régions équatoriennes et péruviennes de l'Amazonie une fois que ses engagements existants seront remplis. BNP Paribas a indiqué de son côté avoir décidé en décembre 2020 d'exclure toute importation pétrolière en provenance de la région équatorienne d'Esmeralda, qui abrite le terminal d'exportation du pétrole extrait de l'Amazonie équatorienne. "BNP Paribas est engagé à l'amélioration constante de sa stratégie de développement durable", a assuré la banque française.

Avec Reuters (Matthew Green et Simon Jessop à Londres, Brenna Hughes Neghaiwi à Zurich, avec Alexandra Valencia à Quito et Dmitry Zhdannikov à Londres ; version française Jean Terzian)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS