L'Usine Santé

Des capteurs solubles dans le cerveau

,

Publié le

Placés dans le cerveau par un chirurgien, ces capteurs miniatures mesurent et transmettent sans fil des données sur la pression et la température à l’intérieur du crâne. Puis, après quelques jours, ils se dissolvent et sont absorbés par le corps.

 

 

Des implants électroniques dans le cerveau sont au stade expérimental, mais ils ont au moins un inconvénient : ils sont fortement invasifs et risquent de provoquer des rejets par l’organisme. Pour répondre à un besoin des chirurgiens qui soignent des patients ayant subi un traumatisme crânien - mesurer et surveiller la pression à l’intérieur du crâne - une équipe de l’université Washington à St-Louis (Etats Unis) a mis au point des capteurs qui se dissolvent tout seuls dans le cerveau : nul besoin d’intervention pour les enlever.

Ces capteurs, qui mesurent la pression et la température, sont aussi capables de transmettre des données sans fil. Ils sont fabriqués à partir d’un polymère biodégradable PLGA (copolymère d’acide lactique et d’acide glycolique). Des tests de biodégradabilité ont été réalisés dans le cerveau de rats de laboratoire, et des essais sur des patients sont programmés. Le même type de capteurs pourrait être implanté dans d’autres organes.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte