Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Dendris accélère le diagnostic pour la sécurité alimentaire

, ,

Publié le , mis à jour le

Made in France

Dendris accélère le diagnostic pour la sécurité alimentaire

Une solution simple, robuste et moins onéreuse, permettant de détecter en même temps la présence de plusieurs bactéries dans un échantillon en un minimum de temps : voilà ce que propose Dendris avec Securi-Dial, son nouveau système de diagnostic dans les matrices alimentaires. Créée en 2009, la société toulousaine travaille depuis plusieurs années sur le développement de cette nouvelle génération de systèmes de diagnostic basée sur la technologie des biopuces. "À l’arrivée : un résultat sous quarante-huit heures au lieu de trois à cinq jours pour les techniques classiques dites pasteuriennes", se félicite Michel Corbarieu, le président de Dendris. Le projet, qui a bénéficié d’un accompagnement dans le cadre du pôle de compétitivité Agri sud-ouest innovation, arrive à son terme.

L’opportunité

Le marché des analyses bactériologiques pour le contrôle sanitaire alimentaire est en forte progression : il est évalué à 100 millions d’euros par an en France et à plus de 500 millions d’euros en Europe.

 

Au total, 2,3 millions d’euros ont été mobilisés, dont 900 000 euros d’aides publiques, pour un projet qui associe deux laboratoires d’analyses agroalimentaires d’Aquitaine et deux partenaires académiques toulousains, la plate-forme Biopuce du réseau Génotoul et l’Institut des technologies avancées du vivant (Itav). Le prototype, en phase de tests avec les laboratoires partenaires, cible actuellement sept bactéries*, mais est conçu pour en intégrer plus du double. Reste à finaliser les aspects réglementaires, pour une mise sur le marché d’ici la fin 2015. "Nous tablons sur une dizaine de contrats dès la première année et sur un chiffre d’affaires de l’ordre de 3 millions d’euros à l’horizon 2018", précise Michel Corbarieu. La société cherche à décliner sa solution vers d’autres secteurs, notamment dans l’analyse médicale. Une autre solution est déjà bien avancée pour la détection simultanée de maladies respiratoires.

Marina Angel

L’innovation

Le kit de diagnostic repose sur une solution associant la technologie des biopuces et tout le matériel adapté (la biopuce, le scanner d’analyse et les outils logiciels). Il peut détecter simultanément jusqu’à une vingtaine de bactéries pathogènes.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle