Découvrez le masque intelligent capable de traduire le japonais en huit langues différentes

Une startup de robotique japonaise a adapté son activité après le début de la crise du Covid-19. L’entreprise nippone Donut Robotics a ainsi créé un masque conçu pour traduire le japonais en huit langages différent, dont le français.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Découvrez le masque intelligent capable de traduire le japonais en huit langues différentes
Connecté en Bluetooth à un smartphone, le masque de Donut Robotics traduit le japonais en huit langues différentes.

Porter un masque qui ne vous gratte pas et traduit vos paroles, c’est possible, et c’est l’idée du masque intelligent en silicone développé par une entreprise japonaise pendant le confinement. Au départ, la startup Donut Robotics – fondée en 2014 à Kitakyushu - avait créé son système de traduction pour un robot appelé Cinnamon. Ce petit robot tout droit sorti des esprits de Taisuke Ono et Takafumi Okabe, les fondateurs, devait fournir des informations aux touristes de l’aéroport Haneda de Tokyo.

Mais avec la pandémie de Covid-19, le projet Cinnamon est tombé à l’eau et l’équipe d’ingénieurs de Donut Robotics s’est lancée dans le développement d’un masque équipé du même système de traduction. "En portant ce masque, vous pouvez améliorer votre communication en traduisant une conversation sur un smartphone ou en reproduisant le son de la voix", argue Taisuke Ono dans une interview donnée à CNN.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un masque connecté en Bluetooth

Couplé à une application sur smartphone et équipé d’un micro, le masque traducteur – baptisé C-Face Smart mask - est connecté en Bluetooth au téléphone de l’utilisateur (opérationnel jusqu’à 10 mètres) et peut ainsi traduire les messages vocaux que l’on dicte, et ce, en huit langues différentes (japonais, chinois, coréen, vietnamien, indonésien, anglais, espagnol, et français).

En s’appuyant sur les connaissances de linguistes et d’experts en traduction, les ingénieurs nippons ont développé leur outil dont le fonctionnement est basé sur l’apprentissage machine (ou machine learning). Le concepteur a déclaré avoir développé un outil "bien meilleur pour les japonais que celui de Google et des autres traducteurs", arguant auprès de CNN que la plupart des développeurs sont focalisés sur la traduction de l’anglais.

Le "masque intelligent" est fait de plastique et silicone, mais doit être porté avec un masque chirurgical en dessous. En effet, l’avant du masque est percé de trous et n’offre donc aucune protection contre les virus ou les microparticules.

Success story japonaise

28 millions de yen (225 140 euros) récoltés en 37 minutes. C’est le record établi par la startup après le lancement en juin d’une campagne de financement en crowdfunding sur la plateforme japonaise Fundinno. Taisuke Ono s’est dit "extrêmement surpris" par le succès de cette campagne, car "d’habitude il faut trois à quatre mois pour rassembler une telle somme d’argent", a déclaré l’entrepreneur à CNN.

En juillet, une deuxième campagne de financement sur la même plateforme a rassemblé 56,6 millions de yens (455 313 euros). Cette campagne était destinée à permettre à la startup de se lancer sur le marché international que l’ingénieur nippon entend irriguer d’ici avril 2021, date à laquelle ces masques intelligents devraient traverser le Pacifique. D’ici là, ils seront disponibles au Japon pour la modique somme de 40 à 50 $ (34 à 42 euros).

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS