Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

De l'ustensile multifonction au moteur balancier, les meilleures trouvailles du Concours Lépine 2018

Sybille Aoudjhane ,

Publié le

Vidéo Le 117ème Concours Lépine se tient à Paris jusqu'au 8 mai pour "mettre à l'honneur l'innovation française". Tour de quelques créations d'une foire aux inventions parfois improbables... mais réalisables. 

De l'ustensile multifonction au moteur balancier, les meilleures trouvailles du Concours Lépine 2018
Fondé en 1901 par le Préfet de Police Louis Lepine, le concours présente cette année 583 inventions.
© Sybille Aoudjhane

Des poêles qui n’adhèrent pas, des rouleaux à pâtisserie multifonctions, des sacs anti-pickpocket... 583 inventions concourent en cette année 2018 pour la médaille d’or du Concours Lépine. Une véritable ambiance de foire, chaque stand étant sollicité par une poignée de visiteurs. "Ça vaut quinze euros seulement !" Ici, la vente à la criée est presque d’usage. Les inventeurs présentent leurs concepts et en font la promotion sous le regard approbateur des visiteurs.

Chaque objet paraît simple mais surtout utile. "Tiens, on n’y avait pas pensé": une dame âgée hausse les sourcils devant son mari. "C’est vrai que c’est pratique et plus hygiénique", acquiesce une autre, devant une brosse pour toilette en silicone.

Une fois tracé son chemin entre la foule et les stands de quelques mètres carrés, certaines inventions retiennent notre attention. Dans la catégorie "Santé et Nouvelles Technologies", un convecteur aérosolaire de l’entreprise Bernier Energies semble ingénieux. L’objectif de l’ingénieur et inventeur Jacques Bernier est de remplacer les chauffages électriques déjà existants dans la maison. Des panneaux extérieurs abritant du propane captent l’énergie du soleil, vent et pluie et alimentent le chauffage intérieur. "Il y en a pour quatre heures de travail seulement, et cela permet d'économiser jusqu’à 800 euros par an", explique Jacques Bernier. L’ingénieur a déjà gagné le concours Lépine en 1981 et 2010 grâce à des projets énergétiques de la même envergure. "Cela ouvre beaucoup de porte", se réjouit-il. Avant d’ajouter: "mais le problème aujourd’hui en France, ce sont les normes qui freinent l’innovation".

Le convecteur aérosolaire relié au mur extérieur de la maison. Il est connecté à un chauffage situé à l'arrière du mur. © Sybille Aoudjhane

A quelques pas de lui, une dizaine de stands accueillent les innovations du transport et de l’industrie. Elles sont nombreuses à proposer des porte-charges plus efficaces. Mais plusieurs exposants indiquent le stand de l’inventeur Matial Robert. Ce dernier a pensé un moteur à balance capable de supprimer les frottements mais aussi les besoins de vidanges des moteurs classiques.

Cette nouvelle technologie permettrait de diviser par deux voire par trois la consommation en carburant. "55 % d’un litre d’essence est gaspillé par les frottements, avec mon moteur ce serait seulement 10 %", assure-t-il.

D’autres inventions sont plus accessibles dans une utilisation quotidienne. Par exemple, les écharpes chauffantes, surnommées "compresse kiné", se commercialisent bien. L’écharpe en coton de 40x30 cm s’achète pour 40 euros au prix de foire. Elle est fourrée de graines de lin aseptisées. "Un véritable remède de grand-mère qui soulage pour beaucoup de maux", indique Thierry Aupretre, à l’origine du produit. Réchauffée au micro-onde ou refroidie au réfrigérateur, la graine de lin a un effet "irradiant" pour soigner une douleur.

La compresse kiné portée par Therry Aupretre, à l'origine du projet. © Sybille Aoudjhane

Entre les savons d’Alep, soins du visage, crèmes exfoliantes, tout un rayon est destiné à la démonstration, principalement culinaire. 11h30: tous les stands centraux sortent légumes et viandes pour prouver l’aspect antiadhésif sans ajout de matière grasse de leurs ustensiles. Une table-brasero-plancha circulaire apporte un aspect estival au salon. Tout y est réglable : la hauteur, la couleur, le mode de cuisson...L’utilisateur peut choisir d’utiliser du bois ou du gaz. Laurent Martinez, à l’origine du projet insiste sur l’aspect convivial de la table également utilisable en hiver : l’énergie du gaz peut alors avoir aussi une fonction de chauffage. L’entreprise Vulx a déjà vendu 70 tables en 2017.

Table brasero-plancha et son inventeur, Laurent Martinez. © Sybille Aoudjhane

L’ambiance estivale perdure au stand de Denis Jaffé, lui aussi très sollicité. Cet L’apiculteur a créé une invention simple mais efficace pour réguler le nombre de frelons asiatiques présents particulièrement sur les côtes atlantiques. "L’insecte attaque les abeilles. C’est un facteur supplémentaire de leur disparition en France", rappelle-t-il. or cette espèce n’a pas de prédateurs qui les régulent. Après trois ans de travail sur la compréhension du frelon asiatique, Denis Jaffré a conçu une boite au fond de laquelle se trouve l’appât : du miel de Bretagne. Au-dessus de cette couche de miel, il a inventé une cage aux trous de différentes tailles pour permettre aux frelons et surtout aux reines d’entrer sans pouvoir y ressortir. Les abeilles, plus petites, arrivent à s’y échapper.

Invention conçue par Denis Jaffré pour attirer les frelons asiatiques. A gauche : le grillage à recouvrir qui empêche les frelons de s'échapper, à droite le miel de Bretagne, appât des insectes. © Sybille Aoudjhane

Plusieurs délégations étrangères sont aussi présentes sur le salon. Taiwan, la Chine, la Pologne ou encore la Bosnie Herzégovine, ne manquent pas de créativité. Le Polonais Zbigniew Janoszek entend développer un de ses concepts : le ski sans neige. "Les deux derniers hivers n’étaient pas bons en Pologne, j’ai alors pensé au changement climatique à l'oeuvre dans toute l’Europe, et j’ai réfléchi à un nouveau moyen de faire du ski", explique-t-il. Son prototype est en aluminium et mesure 140 cm de long. Il prévoit de construire un nouvel objet avec une masse divisée par deux, en raccourcissant les skis et en les construisant en matériaux composites. Le ski glisse grâce à une bande résistante aux aspérités du sol, principalement sur l’herbe et du sable.

Les skis sans neige conçus par Zbigniew Janoszek. © Sybille Aoudjhane

Depuis quelques années, le Concours Lépine a ouvert une nouvelle section : "l’univers connecté".  On y trouve plusieurs objets à la pointe de la technologie. La tranche d’âge des inventeurs y est plus basse, avec de nombreux élèves d’écoles d’ingénieurs. La start-up Weecop commercialise depuis 2016 des bracelets de paiement reliés à une application. Ces bracelets permettent aux étudiants de gérer leurs dépenses mais aussi aux professionnels (parcs d’attraction, tourisme, etc) de créer des systèmes de comptes. Le bracelet à puce a déjà conquis 55 000 utilisateurs.

Les bracelets Weecop permettent de payer grâce à une puce. © Sybille Aoudjhane 

Plusieurs stands d’objets connectés proposent des solutions pour les handicapés. Les lunettes Wyes sont dotées de capteurs pour donner la capacité à certains malades de s’exprimer avec leurs yeux. Les lunettes sont reliées à une application qui enregistre les termes les plus utilisés par les patients. Les capteurs s’adaptent même à la fatigue oculaire en étant plus sensibles au fur et à mesure de l’échange.  Les cinq étudiants de l’école ECE Paris ont réalisé le prototype en travaillant avec des handicapés.

Sept collégiens ainsi que leurs deux enseignants en technologie du collège Jean Renoir à Bourges ont monté un projet de commande gestuelle pour les fauteuils roulants. Cette technologie a ensuite été adaptée aux drones et autres appareils répondant habituellement à une commande via un joystick. Les objets peuvent ainsi se mouvoir grâce à un simple geste de la main, voire du menton pour les fauteuils destinés aux paraplégiques.

Toutes les inventions seront présentes à Paris jusqu’à 8 mai. Le jury remettra les prix le lundi 7 mai 2018.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle