Economie

Davantage d’ambitions pour l’apprentissage

Cécile Maillard , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Après la chimie, c’est la métallurgie qui signe un accord sur le pacte de responsabilité. Le texte relève fortement les objectifs de recrutement d’alternants. Alors que l’accord précédent prévoyait 40 000 contrats en 2013 – objectif atteint –, celui-ci vise 46 000 alternants en 2020, avec un premier pallier à 42 000 en 2016, un deuxième à 44 000 en 2018. Deux syndicats (CFDT, CFE-CGC) ont signé, deux autres se montrent favorables (CFTC, FO), la CGT consulte sa direction. « Le pacte de responsabilité, en dégageant des marges, permet aux employeurs de la métallurgie d’être plus ambitieux sur le recrutement d’apprentis, commente Philippe Portier, secrétaire général de la FGMM-CFDT (métallurgie). Les entreprises tiendront leurs promesses, parce qu’elles y ont[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte