Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Dans l’industrie, les défaillances sont moins nombreuses qu’en 2007, mais ce n’est pas forcément une bonne nouvelle

Solène Davesne

Publié le

Infographie La France a enregistré 8 550 défaillances dans l’industrie et les services à l’industrie ces douze derniers mois. En deux ans, leur nombre a reculé de 20%.

Dans l’industrie, les défaillances sont moins nombreuses qu’en 2007, mais ce n’est pas forcément une bonne nouvelle
Moins de défaillances dans l'industrie en 10 ans, mais c'est un symptôme d'un stock d'entreprises plus réduit
© D.R.

Début septembre, les Ateliers des Janves (Ardennes) ont été placés en redressement judiciaire. Quelques semaines plus tôt, Manurhin (Haut-Rhin) a été repris à la barre du tribunal de commerce. Les ouvriers d’Ascoval attendent eux encore d’être fixés sur leur sort fin septembre. Il n’empêche. En juillet, le nombre de défaillances dans l’industrie et les services à l’industrie a atteint son plus bas niveau depuis dix ans, avec 8 550 entreprises concernées sur douze mois, selon le décompte de l’assureur-crédit Coface.

Enclenchée début 2016, la baisse des faillites dans le secteur s’est accélérée. Sur un an, leur nombre est en recul de 6,8 %, dans un contexte économique porteur. Et les défaillances sont désormais revenues dans le secteur à un niveau inférieur de près de 5 % à celui qui prévalait fin 2007.

 

Hausses dans l'agroalimentaire et les services à l'industrie

L’industrie fait mieux que le reste de l’économie française. Au global, le nombre de faillites d’entreprises reste supérieur de 4,7 % à leur niveau de fin 2007. Cette meilleure performance est toutefois à relativiser.


source: Coface

 

Car tous les secteurs ne sont pas concernés. Les services à l’industrie, qui représentent deux tiers des défaillances, affichent des niveaux de défaillance plus élevés qu’en 2007. Dans le secteur, " les emplois menacés par les défaillances ont progressé de 32,7% par rapport à 2007. Le deuxième secteur contribuant le plus aux défaillances industrielles, l’agro-alimentaire, a également vu son nombre de défaillances (+20,6%) et l’emploi détruit (+60,8%) augmenter sur la période", souligne Bruno de Moura Fernandes, économiste pour Coface. Dans la chimie et les biens d’équipement, le nombre de défaillances a reculé de plus de 33 % par rapport à 2007 et menace 25 % d’emplois en moins. Depuis le début de la crise, ceux dans les biens de consommation ont chuté de 41 % 

Mais cette chute reflète aussi l’affaiblissement du tissu industriel. Depuis 2008, souligne l’économiste de Coface, les créations d’entreprises ont été rapides en France, avec une progression de 32,7 % du stock de sociétés. Dans l’industrie et les services à l’industrie, le nombre d’entreprises a progressé de 11,7 % en dix ans. Mais ces nouvelles entreprises se sont surtout concentrées dans les services à l’industrie, d’où le plus fort nombre de défaillances dans ce secteur. Ailleurs, avec moins d’entreprises encore debout en 2017, les défaillances baissent mécaniquement.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus