International

Dans l'aéronautique, les liaisons dangereuses avec les GAFAM

Olivier James , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En s’associant avec le spécialiste du big data américain Palantir dès 2015 mais aussi avec Amazon pour son cloud, le constructeur aéronautique européen Airbus a-t-il passé un pacte avec le diable ?

Dans l'aéronautique, les liaisons dangereuses avec les GAFAM
Airbus a utilisé les technologies de Palantir pour assurer la montée en cadence de l’A350.
© Airbus

C’est un rapprochement qui a beaucoup fait parler de lui, et aujourd’hui encore: en s’associant avec l’américain Palantir dès 2015,Airbus aurait-il passé un pacte avec le diable? L’avionneur européen ne peut en tout cas plus se passer de son sulfureux acolyte. Des liens si forts que Fabrice Brégier, l’ex-numéro deux d’Airbus, est même devenu le responsable du groupe en France dès fin 2017...

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte