Danone investit en Afrique et freine sa chute dans les produits laitiers

Le numéro un français de l’agroalimentaire a vu ses ventes retrouver le chemin de la croissance en 2015, grâce au redressement de ses principales divisions, notamment des produits laitiers. Le groupe poursuit en parallèle sa stratégie de développement en Afrique, où il vient de racheter l’égyptien Halayeb.

Le moral revient chez Danone. Le géant français de l’agroalimentaire a renoué avec la croissance en 2015, avec un résultat net en hausse de 14,6% à 1,2 milliard d'euros, et des ventes en hausse de 6% (et +4,4% en données comparables), à 22,412 milliards d’euros, après un recul en 2014. "2015 marque la première année de notre plan transformation de retour à la croissance, forte, rentable et durable", s’est félicité le 23 février Emmanuel Faber, le directeur général de Danone, lors de la présentation des résultats annuels du groupe.

Trois des quatre divisions du groupe (Eaux, Nutrition infantile et nutrition médicale), ont vu leurs ventes progresser de 7 % en 2015. En revanche, la division produits frais (qui assure 55 % des ventes mondiales du groupe), après un premier semestre négatif, a vu ses ventes se redresser en fin d’année, pour terminer à +0,6% en valeur.

Une dynamique récente due à la croissance soutenue du marché américain pour les yaourts mais aussi à une amélioration de la situation en Europe. La marge opérationnelle du pôle est passée de 9,28 % en 2014 à 9,95 %, liée notamment aux récents efforts de restructuration du groupe pour améliorer sa compétitivité. En France, la situation est "plus contrastée", comme le reconnaît Emmanuel Faber. "Notre part de marché globale a reculé en produits laitiers frais, sur un marché en recul de 2 %. On s’aperçoit que les petites marques s’en tirent mieux que les grands marques", a-t-il expliqué. Le groupe se montre optimiste pour 2016. "2016 va concrétiser nos efforts de repositionnement de nos marques, avec le transfert récent de Petit Gervais vers notre marque mondiale Danonino. La refonte d’Activia interviendra au troisième trimestre", a souligné Emmanuel Faber, se montrant rassurant.

Une vague de rachats en Afrique

Dans ses perspectives de développement, le groupe fonde de nombreux espoirs sur le continent Africain. "Nous avons créé une nouvelle division en décembre 2014 dans des circonstances proches de celle créée il y a quinze ans en Asie", a souligné Emmanuel Faber. "Nos circuits d’approvisionnement sont de plus intégrés localement. Nous investissons dans nos capacités de production, de logistique et de distribution, en capitalisant sur les pratiques locales", a-t-il poursuivi. Ces dernières années, le groupe a mené une succession d’acquisitions sur ce continent, où il a réalisé 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2015, contre 1,2 milliard en 2014. Il a successivement pris le contrôle de la Centrale laitière au Maroc, pris une participation de 49 % dans le ghanéen Fan Milk en 2013 (la part vient tout juste d’être portée à 51 % selon une option d’achat prévue à l’origine), acheté 40 % du kenyan Brookside Dairy, n°1 des produits laitiers frais en Afrique de l'Est et pris une participation dans l’algérien Trèfle, troisième acteur du marché des produits laitiers frais en Algérie.

Dernière opération en date, le 18 février 2016, avec le rachat de l’égyptien Halayeb for Dairy Products and Juice, spécialisée dans les fromages frais.

Danone reste discret sur ses objectifs de chiffre d’affaires à terme sur le continent. "Nous souhaitons prendre notre temps et construire de manière ordonnée. Nous savons qu’il y aura des hauts et des bas en Afrique. L’objectif est développer le sourcing local en tenant compte des spécificités", avait tout juste détaillé le 24 novembre 2015, Cécile Cabanis, lors de la présentation du plan stratégique Danone 2020. Les récentes déconvenues du groupe en Chine et en Russie et en Chine lui auront certainement servi de leçon pour ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuer...

Adrien Cahuzac

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS