Tout le dossier Tout le dossier

[Covid-19] Penser l'inimaginable

Le scénario du pire ! Seuls quelques auteurs de romans policiers et de science-fiction imaginaient une telle crise planétaire. Ici ou là, pourtant, les plus soucieux de la crise climatique prêtaient une oreille aux projections catastrophistes des collapsologues et autres survivalistes. Et si ? Et si, avant même que les effets du dérèglement climatique ne s’amplifient et ne rendent invivables des régions entières de la Terre, une grande panne mondiale mettait à l’arrêt l’humanité ?

Parce qu’elle touche tous les continents, et parce qu’elle continuera de faire souffrir des centaines de millions de personnes pendant des mois, voire des années, la pandémie du Covid-19 oblige à penser l’après-déconfinement. Pas « le monde d’après », non, car il n’y aura pas une rupture du jour au lendemain, mais « le monde avec », quand, après le pic de la pandémie, il faudra s’habituer à vivre avec le coronavirus. Loin de chercher des solutions toutes faites relevant de tel ou tel prêt-à-porter idéologique, nous avons sollicité vingt experts, économistes et intellectuels qui, pour certains, s’étaient déjà exprimés par le passé dans les colonnes de « L’Usine Nouvelle » et qui, pour d’autres, ont accepté de partager avec nous leurs réflexions.

Dans les pages qui suivent, on retiendra trois grands enseignements de cette somme d’intelligences. Primo, l’expansion humaine au détriment du vivant et l’accélération des déplacements à l’échelle du globe nous obligent à nous préparer à l’arrivée de nouveaux virus et à la répétition, éventuelle, de pandémies meurtrières. Deuzio, les prémices de la violente crise économique née de l’arrêt des principales économies forcent à imaginer une plus grande régionalisation de la mondialisation, avec des circuits d’approvisionnement plus courts et plus sûrs. Mais aussi à repenser les amortisseurs sociaux, à réinventer cet État-providence qui avait contribué à sortir l’Europe de la misère après la Seconde Guerre mondiale. Tertio, enfin, il faut accélérer la transition énergétique et toutes les politiques de nature à limiter les effets du réchauffement climatique. C’est plus que jamais l’affaire de tous…

Pascal Gateaud

[Covid-19] Penser l'inimaginable

DANS CE DOSSIER

Partager
[Penser l'après-Covid] "Un fort risque de tensions sociales", craint Chloé Morin
[Penser l'après-Covid] "La souplesse et la capacité à surfer sur l'imprévu seront essentielles", pour Joël de Rosnay
[Penser l'après-Covid] "Il faut "croire" au risque de pandémie et, derrière, mettre en œuvre des scénarios", pour Hélène Valade
[Penser l'après-Covid] "Le service, champ d'innovation considérable", assure Pierre Veltz
[Penser l'après-Covid] "Le dialogue social devra trouver de nouvelles voies", pour Laurence Parisot
[Penser l'après-Covid] "La prudence s'impose", estime le physicien Étienne Klein
[Penser l'après-Covid] "Nous assistons à une redistribution de la puissance", observe Thomas Gomart
[Penser l'après-Covid] "Il faut débattre de l'avenir des énergies fossiles", estime Laurence Tubiana
[Penser l'après-Covid] "La dette n'est pas bonne ou mauvaise en soi", selon Anne-Laure Kiechel
[Penser l'après-Covid] "Notre rapport à la nature est source d'inégalités", selon Lucile Schmid
[Penser l'après-Covid] "Le grand perdant de la crise est l'hypermarché", selon Philippe Moati
[Penser l'après-Covid] "Vers une croissance plus résiliente et soutenable", selon Éric Heyer
[Penser l'après-Covid] "Nous entrons dans une phase de post-mondialisation complexe", pour El Mouhoub Mouhoud
[Penser l'après-Covid] "Aligner la croissance avec les intérêts de la société et de la planète, c'est possible", selon Marie Ekeland
[Penser l'après-Covid] "Pour beaucoup de gens, la suspension des déplacements est un soulagement", selon Gaspard Koenig
[Penser l'après-Covid] "Un monde où la distinction entre le temporaire et le permanent est fluctuante", selon Laurence Boone
[Penser l'après-Covid] "Nous devons remettre la science et les humanités au cœur de la société", pour Laurence Devillers

ÉVÉNEMENT

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

WEBINAR

Matinée industrie durable
Webinar

28 juin 22 09h00 - 240 min

Matinée industrie durable

Proposé par La rédaction Usine Nouvelle

LES DERNIERS DOSSIERS

Les dossiers de l'Usine Nouvelle

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - D'ANTIN RESIDENCES

Audit énergétique décret tertiaire

DATE DE REPONSE 17/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par