[Covid-19] Emmanuel Macron annonce une restriction des déplacements et une pause des réformes, notamment des retraites

Ce 16 mars, Emmanuel Macron s'est adressé aux Français pour la deuxième fois en quatre jours. Pause des réformes, restrictions drastiques des déplacements : voici l'essentiel de ses annonces.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Covid-19] Emmanuel Macron annonce une restriction des déplacements et une pause des réformes, notamment des retraites
Emmanuel Macron annonce une restriction des déplacements le 16 mars 2020.

Emmanuel Macron hausse le ton. Ce 16 mars, le président de la République a prononcé sa deuxième allocution en quatre jours sur le thème du coronavirus. Il a tancé les Français qui n'avaient pas respecté les consignes lancées le samedi 14 mars par son premier ministre Edouard Philippe. "Nous avons vu du monde dans les parcs, dans les marchés, dans les bars, qui n'ont pas respecté la consigne de fermeture. A ceux qui ont bravé les consigne, non seulement vous ne vous protégez pas, mais vous ne protégez pas les autres. Même sans aucun symptôme, vous risquez de contaminer vos parents, vos amis", a-t-il rappelé.

"Faisons preuve d'esprit solidaire et de sens des responsabilités. Chacun doit limiter le nombre de personnes avec qui il est en contact chaque jour. J'ai donc décidé de limiter nos déplacements et nos contacts au strict nécessaire. Je vous demande des sacrifices pour ralentir l'épidémie. Plus nous agirons ensemble, plus vite nous surmonterons cette épreuve".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Déplacements et regroupements limités

Les regroupements extérieurs, réunions familiales et amicales, seront proscrites en dehors du foyer. Il ne sera pas possible de se promener en petits groupes dans des parcs. "Seuls doivent demeurer les trajets nécessaires, pour aller faire les courses, se soigner, travailler quand le travail à distance n'est pas possible", a précisé le président. "Toute infraction à ces règles sera sanctionné", prévient-il. Des mesures de confinement prises à partir du 16 mars à midi pour au moins quinze jours, et dont les modalités précises doivent être détaillées.

"Nous sommes en guerre, sanitaire certes. L'ennemi est là, insaisissable, invisible, mais il progresse", déclare Emmanuel Macron. Pour ne pas se disperser, il annonce que "'toutes les réformes en cours sont suspendues, à commencer par la réforme des retraites". Le gouvernement agira par ordonnance si nécessaire "uniquement dans les domaines en lien avec la crise".

Armée, hôtels et taxis mobilisés

Dans cet effort de "guerre", le mot est scandé, "les masques seront réservés aux soignants des hôpitaux et à la médecine de ville", précise le chef de l'Etat. Les professionnels pourront récupérer du matériel dans les pharmacies le 17 mars au soir dans les 25 départements les plus touchés. Un service minimum de garde doit être mis en place pour les enfants des soignants. Les taxis et hôtels pourront être mobilisés pour le déplacement et le logement des personnels soignants, aux frais de l'Etat. Un hôpital de campagne du service de santé des Armées sera créé dans les prochains jours en Alsace. L'Armée sera aussi sollicitée pour les déplacements de certains malades.

Nouvelles mesures pour les entreprises

"Aucune entreprise, quelle que soit sa taille, ne sera livrée aux risques de faillite", promet le président. "Nous serons au rendez-vous pour que notre économie soit préservée".

"Nous mettons en place un dispositif exceptionnel de report des charges fiscales et sociales, de soutien au report d'échéances bancaires, et de garantie d'Etat de 300 milliards d'euros pour tous les prêts contractés auprès des banques". Pour les plus petites entreprises, "celles qui font face à des difficultés n'auront rien à débourser, ni pour les impôts, ni pour les cotisations sociales", assure le président. "Les factures d'eau, d'électricité ainsi que les loyers devront être suspendus". Le dispositif de chômage partiel sera massivement élargi, et un Fonds de solidarité pour les entrepreneurs, artisans et commerçants, abondé par l'Etat et auquel les régions pourront participer, sera créé.

Deuxième tour des municipales reporté

"Le second tour des élections municipales sera reporté", a annoncé Emmanuel Macron, sans préciser de date. Il a rappelé au passage qu'un "consensus scientifique et politique" s'était dégagé avant l'organisation du premier tour.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS