[Covid-19] Air France-KLM a perdu quasiment 60% de son trafic en mars 2020 par rapport à l'année précedente

Air France-KLM, lourdement frappé par les conséquences de la pandémie de coronavirus comme les autres acteurs mondiaux du transport aérien, a fait état jeudi 9 avril d'un effondrement de son trafic de passagers en mars. Bruno Le Maire annonce un plan de soutien massif de la part de l'Etat à destination de la compagnie aérienne.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Covid-19] Air France-KLM a perdu quasiment 60% de son trafic en mars 2020 par rapport à l'année précedente
La compagnie bénéficiera d'un plan de soutien massif de la part de l'Etat pour aider à compenser l'effondrement du trafic aérien 2020/REUTERS/Charles Platiau/File Photo

Avec 3,6 millions de passagers transportés, en recul de 56,6% par rapport à mars 2019, Air France KLM a été "fortement impacté par le COVID-19, reflétant l’extension progressive des réductions de capacité suite à l’expansion mondiale du virus", souligne le groupe dans un communiqué.

90% du trafic suspendue en avril et en mai

Air France-KLM prévoit pour avril et mai que plus de 90% de la capacité prévue sera suspendue en raison des restrictions de voyage imposées au niveau mondial pour contrer la pandémie.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Au-delà de mai 2020, le groupe n'est actuellement pas en mesure de fournir des informations en raison du niveau élevé d'incertitude sur la durée de la crise", précise le communiqué.

"Soutien massif" de l'Etat face à l'absence quasi complète de trafic aérien

Invité mercredi 8 avril sur France 2, le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, a réaffirmé qu'Air France bénéficierait d'un "soutien massif" de la part de l'Etat, seule solution pour que la compagnie aérienne se sorte de la crise provoquée par la pandémie de coronavirus.

"Quasiment tous les avions sont cloués au sol, il n'y a quasiment plus de trafic aérien, Air France perd des milliards d'euros par mois", a dit le ministre. "Ce n'est pas un coup de pouce dont va avoir besoin Air France, c'est un soutien massif de la part de l'Etat", a-t-il poursuivi, ajoutant: "Air France aura ce soutien massif de la part de l'Etat. Nous voulons à tous prix préserver cette compagnie aérienne qui est un fleuron industriel français."

Avec Reuters (Henri-Pierre André, édité par Nicolas Delame)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS