Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Concierge lève 1 million d’euros pour lancer la fabrication de sa sonnette connectée

Arnaud Dumas , ,

Publié le

Concierge, la start-up lilloise, a atteint un premier palier de levée de fonds d’1 million d’euros sur le site de financement participatif Anaxago. Elle va pouvoir commencer à fabriquer ses premiers modèles en septembre pour une commercialisation en octobre ou novembre.

Concierge lève 1 million d’euros pour lancer la fabrication de sa sonnette connectée
La sonnette de Concierge centralise les objets connectés de la maison

Comment connecter les objets connectés ? En créant un nouvel objet connecté centralisant les fonctions des autres. C’est l’idée qu’a eu Lionel Debruyne en lançant Concierge. La start-up créée en 2014 vient de lever 1 million d’euros auprès des internautes, par l’intermédiaire d’Anaxago, le site de financement participatif en capital.
Le boîtier de Concierge reprend la forme rétro des sonnettes d’appel des hôtels, avec un bouton pression permettant de déclencher les fonctions des objets connectés de la maison. La jeune pousse a passé des partenariats avec plusieurs de ses homologues pour pouvoir les intégrer dans sa solution. Comme Netatmo (station météo, etc.), MyFox (alarmes), ou encore Parrot (pot de fleur connecté).

Un assemblage made in France

Une application sur smartphone permet d’intégrer chaque objet et de faire réagir le boîtier en fonction des préférences du client.
La levée de fonds en crowdfunding va permettre à Concierge de lancer la production de son boîtier. Encore en phase de certification, l’assemblage des premiers modèles devrait commencer courant septembre. Celui-ci sera réalisé à Béthune (Pas-de-Calais), la cloche en métal provenant d’un sous-traitant en Haute-Savoie et le boîtier en plastique, d’un plasturgiste d’Oyonnax (Ain).
La commercialisation suivra. La distribution doit commencer en octobre-novembre dans les grandes surfaces de bricolage (Castorama, Leroy Merlin) et la start-up négocie avec d’autres réseaux comme la Fnac et Boulanger. Ventes-privées.com devrait par ailleurs proposer le boîtier, Jacques-Antoine Granjon et Ilan Benhaïm, les fondateurs du site internet, étant entrés au capital de Concierge lors d’une précédente levée de fonds.Le prix consommateur est fixé autour de 179 €.

Un deuxième relais de croissance

Concierge propose par ailleurs sa solution aux promoteurs immobiliers, pour l’installer dès la construction des logements. Des commandes ont déjà été passées, qui devraient se concrétiser en 2017.
La levée de fonds sur Anaxago a atteint un premier palier d’1 million d’euros, qui permettait de lancer la production et d’étoffer l’équipe de la start-up. Mais Concierge espère aller plus loin et atteindre les 1,5 million d’euros dans les prochaines semaines.

Arnaud Dumas

L’argument convaincant
Lionel Debruyne, le fondateur de Concierge, n’en est pas à son coup d’essai. Il connaît bien l’univers des objets connectés puisqu’il est également fondateur et dirigeant de Siyour, une société spécialisée dans… la distribution d’objets connectés dans les magasins de bricolage.

Concierge en chiffres
Chiffre d’affaires : pas encore
Effectif : 10 personnes
Montant de la levée de fonds : 1 million d’euros
Investisseurs : particuliers et entreprises sur la plate-forme Anaxago
Secteur : objets connectés

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus