Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Comwatt libère l'autoconsommation photovoltaïque

Manuel Moragues , , ,

Publié le

Comwatt libère l'autoconsommation photovoltaïque © D.R. ; Julie Russell

Les entreprises citées

Utiliser au mieux le soleil est le leitmotiv de Grégory Lamotte. Cet ingénieur en environnement et géotechnique dirige la filiale française du suisse Tritec, intégrateur de systèmes photovoltaïques, quand il propose en 2012 à son employeur de s’orienter vers la production pour son propre usage. Face à un refus, Grégory Lamotte se lance. Dix-huit mois et quelques brevets plus tard, il fonde fin 2013 Comwatt, à Montpellier (Hérault), pour piloter les consommations d’électricité d’un foyer en fonction du solaire produit sur place. Le succès est rapide.

"Les installateurs ont acheté nos premiers boîtiers avant qu’ils soient finalisés", se souvient l’ingénieur. Les boîtiers pilotent les consommations grâce à un algorithme "capable de gérer une liste d’attente des équipements consommateurs grâce à une modélisation astucieuse de ces équipements". La start-up assure pouvoir adapter en temps réel les consommations à la production effective – et intermittente – des panneaux solaires de façon à couvrir 50% des besoins d’électricité d’une maison, tout en utilisant 95% de l’électricité produite. Et sans batteries. "Nous stockons l’électricité dans les usages", résume le dirigeant, qui avance un coût global de l’électricité autoconsommée à 10 centimes le kilowattheure (contre 16 centimes payés au fournisseur), sans compter les économies d’énergie que son système aide à générer.

Aujourd’hui, Comwatt, qui affiche 20 salariés et 800 000 euros de ventes, a déjà équipé 3 000 logements et déborde d’ambition : "Nous voulons équiper 25% des foyers européens d’ici à dix ans." Une levée de fonds de 1,2 million d’euros en mars 2015 lui a permis de "mobiliser 2 millions pour la R & D" et une autre, prévue dans les six mois, alimentera l’internationalisation : Allemagne, Royaume-Uni, mais aussi Australie et Californie.

Manuel Moragues

L’innovation
Un algorithme capable de gérer la file d’attente des équipements consommateurs d’énergie en temps réel, en fonction de la production photovoltaïque. Et un système d’information dans le cloud capable de traiter un million de clients.

 

L’opportunité
L’autoconsommation photovoltaïque devient la solution la moins chère pour se fournir en électricité. Encore faut-il gérer l’intermittence de cette production, comme Comwatt le fait.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle