Complémentaire santé : 4 assureurs sélectionnés par la métallurgie

Dans l’industrie comme dans les autres branches professionnelles, tous les salariés devront être couverts en assurance santé, au 1er janvier 2016. Mais les remboursements des soins devront également suivre de nouvelles règles à partir d’avril.  L’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) a fait le choix de labelliser les contrats de quatre organismes d’assurance.

 

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Complémentaire santé : 4 assureurs sélectionnés par la métallurgie
Dans la métallurgie, les entreprises ont le choix entre 4 prestataires pour choisir leur complémentaire.

Dans la métallurgie, première branche professionnelle de France, les employeurs n’ont pas souhaité conclure un accord sur la complémentaire santé. Mais l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) a référencé, pour trois ans, les offres proposées spécialement pour la branche parquatre organismes d’assurance, à savoir les groupes de protection sociale Humanis et Malakoff Médéric, la société mutualiste Mutex et la compagnie Generali. Les entreprises ont donc la liberté de choisir ou non ces contrats labellisés.

« L’UIMM a souhaité établir une référence qui puisse être utile aux entreprises de la branche, et notamment aux plus petites qui n’ont pas toujours les ressources pour négocier des contrats adaptés. Cette offre de service prolonge pleinement notre rôle de conseil », explique Laurent Rabaté, directeur protection sociale de l’UIMM. La métallurgie compte92% de PME de moins de 50 salariés et selon une enquête réalisée en 2013 par l’UIMM quelque 250 000 salariés n’étaient pas couverts en santé.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Chacune des offres labellisées propose, comme prévu par le cahier des charges, trois niveaux de garanties pour tous les salariés, avec une formule d’entrée proche du panier de soins minimal et des fourchettes de tarifs respectives de 23-24€ ; 35-45€ et 45-50€.

Lire la suite sur Généralisation 2016

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS