[Comparons les programmes] Quel sort les candidats réservent-ils aux 35 heures?

A J-3 du premier tour de l'élection présidentielle, la rédaction de L'Usine Nouvelle vous propose de comparer point par point les programmes des principaux candidats. Quel sort François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon réservent-ils aux 35 heures ?

Partager
[Comparons les programmes] Quel sort les candidats réservent-ils aux 35 heures?

François Fillon

Il veut supprimer la durée légale du travail et laisser les entreprises négocier des accords locaux. La seule limite sera celle imposée par l’Union européenne, d’un maximum de 48 heures par semaine. Aucun accord ne pourra se traduire par une réduction de salaire. Faute d’accord d’entreprise ou de branche, la durée du travail sera fixée à 39 heures.

Benoît Hamon

Il ne supprime pas les 35 heures, mais souhaite encourager la réduction collective du temps de travail sur la base du volontariat, avec par exemple une incitation financière pour les entreprises. Il supprimerait la loi Travail, qui permet de déroger aux 35 heures par accord majoritaire. Benoît Hamon veut par ailleurs créer un droit inconditionnel au temps partiel "avec compensation salariale". Objectif de long terme : permettre aux actifs de dégager du temps pour se mettre au service de la collectivité, ce temps de "non-travail" étant reconnu dans le calcul des droits à la retraite.

Marine Le Pen

Elle souhaite conserver les 35 heures. La durée hebdomadaire du travail ne pourrait être modifiée qu’après négociation dans les branches, avec une compensation salariale intégrale (37 heures payées 37). Elle veut maintenir la majoration actuelle des heures supplémentaires, et rétablir leur défiscalisation.

Emmanuel Macron

Il ne touche pas à la durée légale du travail de 35 heures, mais facilite les dérogations à cette règle en ouvrant la possibilité d’y déroger par accord d’entreprise. Il va plus loin que la loi El Khomri, puisque ces accords d’entreprise pourront être validés par un référendum auprès des salariés organisés par la direction – la loi Travail réserve l’organisation du référendum aux syndicats représentant 30% des salariés et ayant signé l’accord. Faute d’accord d’entreprise, l’accord de branche, lui aussi pouvant être dérogatoire aux 35 heures, s’appliquera. Emmanuel Macron ne rétablit pas la défiscalisation des heures supplémentaires (elles seront imposables), mais préconise leur exonération de charges sociales, ce qu'elles ont déjà connu par le passé.

Jean-Luc Mélenchon

Il réclame une véritable application des 35 heures, c’est-à-dire la fin de tous les dispositifs qui permettent d’assouplir la durée légale du travail (annualisation, horaires fractionnés...), la majoration renforcée des heures supplémentaires (+25% pour les 4 premières, contre les 8 premières actuellement, + 50% au-delà), la limitation des forfaits-jours aux seuls cadres exerçant des fonctions d’encadrement. L’abrogation de la loi El Khomri supprimera la possibilité de déroger aux 35 heures par accord d’entreprise ou de branche. Son objectif : passer à la semaine de 4 jours, avec 32 heures hebdomadaires, notamment pour les salariés travaillant la nuit ou exerçant un métier pénible.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - ONERA

Etudes, fabrication et installation d'une centrale d'air sur le site du Fauga-Mauzac (31)

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS