Comment Renault optimise la production de ses moteurs avec un jumeau numérique

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Comment Renault optimise la production de ses moteurs avec un jumeau numérique
L'utilisation d'un jumeau numérique de l'outil de production, mis au point par la start up Cosmo Tech, a permis de cartographier et d'optimiser le système opérationnel chez Renault.

Au salon Supply Chain Event, en décembre 2019, à Paris, Renault a présenté un retour d’expérience sur l’utilisation d’un jumeau numérique de l’outil de production. Mis au point par la start-up Cosmo Tech, il a permis de cartographier et d’optimiser le système opérationnel du constructeur. "Le secteur automobile est en pleine mutation. La demande pour des véhicules à motorisation électrique progresse plus vite que prévu, et nous avons dû optimiser nos flux d’approvisionnement et de production, explique Aimé-Frédéric Rosenzweig, expert supply chain chez Renault. Le problème était le suivant : comment produire davantage de moteurs avec les mêmes capacités, sur un marché qui évolue rapidement ?"

Pour relever ce défi, Renault s’est rapproché en 2017 de Cosmo Tech, qui lui a proposé de numériser les flux, les processus métiers, l’infrastructure de production, ainsi que les ressources humaines et financières de l’entreprise. Grâce à ces informations, le logiciel de la start-up produit, sous la forme d’un organigramme dynamique, une véritable cartographie des postes clés et de leurs interconnexions. En quelques clics, toute la dynamique de la chaîne de production devient visible. "Cette étape permet de placer tout le monde face à une même représentation de l’outil de production. C’est indispensable pour mieux comprendre les éventuelles failles dans notre stratégie opérationnelle", souligne Aimé-Frédéric Rosenzweig.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour Michel Morvan, ancien mathématicien et cofondateur de Cosmo Tech, il ne s’agit que d’une première étape dans l’utilisation du jumeau numérique. "Les industriels collectent de nombreuses informations que nous pouvons organiser pour leur offrir une représentation de leur processus de production. Mais étudier les données du passé pour connaître l’état d’un système n’est pas suffisant, l’industriel doit pouvoir interroger le système sur ses états futurs."

Le jumeau numérique de Cosmo Tech repose sur "vingt ans de recherches en algorithmes" menées par Michel Morvan en tant que professeur à l’École normale supérieure de Lyon. Il peut ainsi simuler des scénarios pour atteindre un objectif donné et assurer un plan d’action face à des événements imprévus.

Ces scénarios peuvent être générés selon deux commandes : "what if" et "how to". La première est un outil prédictif destiné à anticiper et maîtriser les conséquences de certaines décisions et à identifier les forces et les faiblesses de la stratégie opérationnelle. La seconde prescrit un plan d’action afin d’obtenir les meilleurs leviers d’optimisation.

Le groupe Renault semble conquis par ce système. "Cosmo Tech nous a permis d’identifier des goulots d’étranglement dans nos flux et de corriger le tir. Il est possible d’effectuer un jeu d’itérations, itérations qui ne dépossèdent pas les équipes opérationnelles de leur rôle. La machine révèle les problèmes et les équipes réfléchissent aux solutions qu’elles peuvent rapidement simuler", souligne Amédé-Frédéric Rosenzweig. Le constructeur automobile souhaite aller plus loin dans l’intégration du jumeau numérique de Cosmo Tech, notamment en automatisant l’acquisition en temps réel des données de production.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS