Comment Mobivia et Michelin veulent électriser votre vieux vélo

Et si votre vieille bicyclette devenait un vélo à assistance électrique ? Lors du sommet Movin’On organisé à Montréal cette semaine, Michelin et Mobivia ont présenté une innovation qui pourrait bien transformer le secteur.

Partager

Comment Mobivia et Michelin veulent électriser votre vieux vélo
Ce vélo classique est désormais électrique grâce à la technologie de Michelin et Mobivia.

A priori, c’est un vélo comme les autres. A priori, seulement. A regarder de plus près, un détail dans la structure du pneu fait toute la différence. Les ingénieurs de Michelin viennent de mettre au point un pneumatique doté d’un crantage sur le flanc gauche permettant d’entraîner un petit moteur électrique pour faire avancer le vélo. L’avantage ? La batterie ainsi alimentée est beaucoup plus compacte et allège considérablement le poids du cycle. "On gagne à peu près trois kilos par rapport à une solution concurrente. C’est énorme ! Cela veut dire qu’on peut facilement porter un vélo pour le mettre dans un train ou pour monter cinq marches d’escalier", assure David Olsommer, ingénieur R&D Michelin, à l’origine de ce concept. Autre atout, la batterie placée sous la selle s’enlève et se remet très facilement en quelques secondes. Elle se recharge en seulement trois heures et offre une autonomie de 50 kilomètres.

Un kit complet pour 450 euros

Pour faire descendre dans la rue son innovation, Bibendum s’est rapproché du groupe Mobivia, spécialisé dans les nouvelles mobilités. L’équipementier lui a confié l’industrialisation et la commercialisation de cette innovation baptisée E-drive System. Dans un premier temps, le pneu sera accolé à la marque Wayscral, la propre marque de Mobivia, numéro un du secteur. Ils seront mis sur le marché en mars 2018.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Mais Wayscral et Michelin pensent déjà à l’étape suivante, qui pourrait bien transformer radicalement le marché du vélo à assistance électrique. "Nous espérons pouvoir proposer dès 2019 un kit comprenant le pneu, le porte-bagage et la batterie prêts à l’emploi pour électrifier un vieux vélo via cette solution", développe Jérôme Carrodano, directeur marketing de Mobivia. Ce kit sera disponible sur tout le réseau du groupe, dont l’enseigne Norauto, soit environ 2 000 points de vente en France, pour un prix approximatif de 450 euros.

Mobivia compte ainsi décrocher 10 % du marché du vélo à assistance électrique, en écoulant dans les quatre ans 150 000 à 200 000 pièces. "C’est très ambitieux, mais nous avons confiance en cette technologie qui n’a pas d’équivalent sur le marché."

Geneviève Colonna d’Istria, à Montréal

Le marché du cycle dopé à l’électrique
Selon les données de l’Union sport & cycle publiées en avril dernier, il s’est vendu en France plus de trois millions de vélos, en 2016, dont un bon quart est produit en France. Pour première fois, le chiffre d’affaires du secteur a dépassé le seuil du milliard d’euros pour la seule vente de vélos, soit une croissance de 6,4 %. Si l’on ajoute les ventes de pièces, de composants et d’accessoires, le secteur affiche un chiffre d’affaires de 1,795 milliard d’euros. Il est principalement porté par l’émergence des vélos à assistance électrique (VAE). En 2016, il s’en est écoulé 134 000, soit 33 % de plus qu’en 2015. Depuis le début 2017, avec la création d’une prime d’Etat pour l’achat d’un VAE pouvant aller jusqu’à 200 euros par vélo, les ventes s’envolent et pourraient atteindre un niveau jamais égalé dans l’Hexagone.

GENEVIÈVE COLONNA D'ISTRIA

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS