Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Comment Essilor veut révolutionner l’examen de la vue

, , , ,

Publié le

Essilor lance son innovation dans le domaine de l’optométrie, la mesure des anomalies de la vision, au Salon international de l’optique Silmo qui s'ouvre le 28 septembre. Le géant français des verres va assembler dans son usine de Ligny-en-Barrois (Meuse) un appareil simplifiant l’examen subjectif de la vue. Sa technologie repose sur une lentille déformable pilotée électroniquement.

Comment Essilor veut révolutionner l’examen de la vue
250 m² de salle blanche ont été aménagés dans l’usine de Ligny-en-Barrois (Meuse) pour assembler la lentille variable au cœur de la technologie d’Essilor. (Image d'archive)
© Essilor

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Essilor se lance dans la fabrication d’appareils d’optométrie, la mesure des anomalies de la vision, un marché sur lequel certains de ses concurrents comme l’allemand Zeiss sont déjà positionnés. Le directeur-général d’Essilor France, Alexandre Montague, a présenté le mardi 25 septembre sur le site d’assemblage de Ligny-en-Barrois (Meuse), son cheval de Troie pour conquérir ce secteur : le réfracteur Vision-R800. Destiné à 500 000 praticiens médicaux dans le monde, cette innovation sera lancée commercialement à l’occasion du Salon international de l’optique Silmo du 28 septembre au 1er octobre à Paris-Nord Villepinte (Seine-Saint-Denis).

"Nous allons révolutionner la manière de pratiquer la réfraction subjective de la vue, autrement dit l’art de déterminer la puissance du verre idéale pour le patient", annonce le directeur-général d’Essilor France.

Le cœur de l’innovation d’Essilor réside dans l’utilisation d’une technologie de lentille déformable pilotée électroniquement. Cette lentille variable est capable de couvrir un spectre de -20 à +20 dioptries et donc de se substituer à une gamme de 160 lentilles placées, une à une, devant l’œil du patient : "La transition linéaire entre les différentes dioptries augmente le confort et diminue le temps d’examen" indique Éric Humbert-Droz, responsable de production chez Essilor Instruments à Ligny-en-Barrois. En fin d’examen, le patient pourra tester sa correction par l’intermédiaire de la réalité virtuelle.

En termes de précision, Essilor estime que le gain serait multiplié par cinq, passant de 0,25 à 0,05 dioptrie. Par ailleurs, l’innovation technique a été couplée à un nouvel algorithme destiné à rendre le protocole d’examen plus précis et donc de favoriser la délégation de tâche pour le praticien.

Quatre ans de recherche et développement

Le lancement de la production attendu d’ici janvier 2019 a nécessité quatre ans de travaux pour les équipes recherche-et-développement d’Essilor à Créteil (Val-de-Marne) et les équipes d’industrialisation à Ligny-en-Barrois. 250 mètres carrés de salle blanche, capable de filtrer les particules jusqu’à à 70 micromètres ont été aménagés afin d’assembler les lentilles du réflecteur Vision-R800.

L’usine meusienne rattachée à la business-unit Essilor Instruments emploie 170 personnes dans l’assemblage de machines à commande numérique pour l’usinage du verre et des appareils destinés au contrôle de la vision. "L’étape suivante pour nous sera d’augmenter la précision du verre", anticipe Alexandre Montague.

Essilor emploie 64 000 personnes dans le monde dont 5 000 en France. Le groupe français qui devrait boucler sa fusion avec l’italien Luxottica d’ici la fin de l’année, a réalisé un chiffre d’affaires de 7,5 milliards d’euros et un résultat net de 833 millions d’euros en 2017.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle