Technos et Innovations

Comment Arkema développe ses poudres pour l’impression 3D

, , , ,

Publié le , mis à jour le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Cas d'entreprise Avec l’inauguration d’un centre sur les poudres d’impression 3D à Serquigny (Eure), Arkema complète son dispositif mondial de recherche sur la fabrication additive. Et adresse désormais toutes les approches de cette technologie de production en plein essor.  

Comment Arkema développe ses poudres pour l’impression 3D
Arkema a inauguré le 15 novembre un centre d'excellence sur les poudres d’impression 3D à Serquigny (Eure).
© Arkema

Arkema mise sur la fabrication additive. Le chimiste français, qui développe des matériaux pour l’impression 3D depuis le début des années 2000, a accéléré son investissement dans le domaine. "La gamme de matériaux que nous avons bâtie est la première du marché", se félicite Thierry Le Hénaff, PDG de l’entreprise aux 8,8 milliards d’euros de chiffre d’affaire. Un marché - les matériaux de

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte