Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Comment Airbus compte imprimer… des câbles électriques

Olivier James , , , ,

Publié le

Images Airbus et Altran se sont associés pour développer une technologie d’impression de câbles électriques. Un premier démonstrateur a été testé dans un A320.

Comment Airbus compte imprimer… des câbles électriques
Un A320 accueille un démonstrateur pour l'impression de câbles électriques.
© Tad Denson - MyShotz.com airbus

Fini le montage ultra complexe des kilomètres de câbles électriques, place à leur impression via des encres conductrices ! Ce qu’Airbus présentait encore il y a peu dans une vidéo comme une solution futuriste pourrait bientôt voir le jour à l’échelle industrielle. L’avionneur s’est associé à Altran pour mettre au point une technologie qui permettrait à l’avenir de mettre au placard une partie des câbles dans les avions, lourds, coûteux et qui nécessitent encore une large part d’interventions manuelles : le tandem a développé une encre, composée de polymères et de particules d’argent, en mesure de transmettre données et puissance électrique. Une innovation récompensée mercredi 11 avril lors du salon aéronautique de Hambourg.

Avant / après 

Un démonstrateur a permis de prouver la viabilité de la technologie au niveau des messages d’informations (sécurité, toilettes…) destinés aux passagers dans la cabine d’un A320. "Nous commençons avec un système d’impression semi-automatique à court terme mais nous visons une solution automatique pour le long terme", fait-on savoir chez Airbus. Une première application qui pourrait très vite être mise en œuvre puis donner lieu à des déclinaisons plus importantes, autrement dit pour transmettre un flux électrique plus important (éclairage, air conditionné…).

Un outil dans la course à la différenciation

L’impression de câbles permettrait aussi à l’avionneur de gagner en flexibilité alors que la personnalisation de la cabine devient un enjeu clé à l’heure de la concurrence accrue entre les compagnies aériennes. Une course à la différenciation qui incite chaque compagnie à exiger du sur-mesure au niveau de l’aménagement de la cabine, entraînant des schémas de câblage distinct pour chaque compagnie… "Le potentiel de cette technologie est énorme et nous voulons que la technologie soit prête rapidement, précise un porte-parole du groupe. Pour cela, nous commençons avec le panneau d'informations passager et travaillons en parallèle sur l'application complète de la cabine". Restera ensuite à passer les étapes de qualification et de certification.

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

25/04/2018 - 01h44 -

Pourquoi voulez-vous Airbus, continuer des liaisons physiques ? mécaniques puis filaires puis imprimées... Vous parlez de poids, de coûts, de risques ESD... Vous ne voulez toujours pas disrupter à ce que nous voyons ! Un transceiver babord et un autre tribord de multicanaux data cryptés vers de microtransceiveurs : plus de tiges de transmission, de longs torons, de câbles et fils distribués. Non ? où je suis trop en avance sur vos compétences...
Répondre au commentaire
Nom profil

20/04/2018 - 12h19 -

Attention, pour moi très dangereux de mettre ce système sur des commandes à haute sécurité, bis causes les circuits imprimés sont très vulnérables au courants électro statique et demande le montage de ces composants dans une salle blanche.
Répondre au commentaire
Nom profil

21/04/2018 - 08h59 -

Merci de votre remarque, nous allons failli développer cette technologie sur nos appareils sans le prendre en compte. Heureusement que vous étiez là !
Répondre au commentaire
Nom profil

22/04/2018 - 15h49 -

Un peu pretentieux votre reponse monsieur airbus. N’oubliez pas que vous avez mis des annees a mettre au point l’assemblage du cablage de l’A380. Plus d’humilite svp
Répondre au commentaire
Nom profil

23/04/2018 - 10h10 -

Bonjour Jean-Luc, Grace à votre remarque vous venez en effet de nous faire éviter une catastrophe industrielle. Vous aller recevoir un bon de 10€ valable chez Intermarché.
Répondre au commentaire
Nom profil

24/04/2018 - 17h29 -

Les commandes de sécurité (genre bus de commandes de vol) sont réalisées avec des technologie ayant fait leur preuves depuis 30 ans ou plus. Il faut donc développer et valider le plus tôt possible ces technologies pour espérer les voir voler dans 30 ans. L'electronique structurale n'est pas une nouveauté et tout le savoir faire dépends des encres et de leur frittage sur le support . Il y a un potentiel de développement énorme sur le sujet , principalement dans le domaine automobile.
Répondre au commentaire
Nom profil

25/04/2018 - 00h17 -

loin d'être idiote la question est sérieuse si c'est pour finir avec des connectiques de télécommandes et des joints conducteurs magnétique de frigo ,comment vont justifier airbus ou même boeing les centaines de millions d'euros le prix de ces avions maintenant plus en aluminium mais en époxy carbone majoritaire autant acheter de bons sukhoi superjet et autres avions chinois quand hight tech rime avec camelote on achète chez les concurrents bien moins cher et tout aussi fiable
Répondre au commentaire
Nom profil

20/04/2018 - 08h11 -

Bonjour, Je ne comprends pas vraiment la différence avec un circuit imprimé... quelle est la différence ? cdlt,
Répondre au commentaire
Nom profil

26/04/2018 - 13h53 -

Salut SEB, en fait, si j'ai bien compris, c'est juste l'inverse, sur un circuit imprimé, on retire le cuivre de la plaque, pour ne conserver que les connections essentielles. là ils ne fabriquent que le circuit.
Répondre au commentaire
Lire la suite

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus