Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Chronique RH] Taxer les contrats courts, la nouvelle usine à gaz

Christophe Bys

Publié le

[Chronique RH] Taxer les contrats courts, la nouvelle usine à gaz
Pour les deux économistes, le secteur de la restauration devrait payer un taux majoré de cotisation chômage, car il recrute à plus court terme.
© DR.

Une tribune récente signée par deux de nos plus brillants économistes, Jean Tirole (prix Nobel) et Olivier Blanchard (ancien économiste en chef du FMI)  dans Le Monde vante les mérites de la taxation des contrats de travail courts. C’est un peu la philosophie du pollueur payeur appliquée au marché de l’emploi. Les entreprises, les secteurs, recourant le plus à des CDD, seraient davantage responsables du chômage ; en conséquence leurs cotisations pour l’assurance chômage doivent être plus élevées que celles des entreprises plus vertueuses qui recrutent durablement. On retrouve dans cet article tout ce qui fait le charme de la théorie des incitations (soit la version mathématisée et sophistiquée de la carotte et du bâton). Obtenir des comportements vertueux y est finalement assez simple, il suffit de trouver la bonne incitation… comme si on ne savait pas que l’être humain peut trouver du plaisir à se comporter de façon déviante (mais c’est une autre histoire).

Mutations du travail

A lire cet article, tout se passe comme si on avait d’un côté de bonnes entreprises qui embauchent en CDI (ce qui est très bien) et de l’autre de méchants employeurs qui recourent aux CDD (ce qui est très mal). Nos deux économistes semblent oublier à quel point le marché de l’emploi s’est diversifié et complexifié. Un jeune confrère journaliste nous racontait récemment qu’on lui avait proposé d’écrire pour un média fort prisé avec le statut d’auto-entrepreneur, moyennant le paiement d’un forfait journalier. Et bien sûr à lui d’apporter son matériel (un ordinateur équipé des logiciels idoines).

On pourra rétorquer que cela concerne les professions de consultants, les professionnels du marketing et de l’IT et quelques journalistes. Il suffit de voir comment se développe le travail via des plates-formes d’indépendants tous azimuts. A commencer par les chauffeurs de personnes travaillent pour la plate-forme en U....  qui ont été un moyen aisé de régler le malthusianisme des taxis et de faire baisser le coût du travail pour certaines tâches peu qualifiées.

Des indépendants plus précaires ?

Qu’on ne s’y trompe pas, en taxant les contrats courts, on précipitera une partie de la main d’œuvre vers un entreprenariat subi, peu protecteur et toujours plus précaire. Le jeune confrère évoqué précédemment expliquait que, bien évidemment, étant auto-entrepreneur, il n’y avait ni horaires de travail ni jours de récupération et ne parlons pas de mutuelle, de prévoyance dans la proposition qui lui était faite.

C’est ainsi qu’une mesure présentée sous les "oripeaux" du bon sens finira par avoir l’effet inverse à celui annoncé par une méconnaissance du réel. A moins que quand le président de la République a annoncé vouloir élargir l’assurance chômage aux indépendants, il pensait à pratiquer un taux super majoré pour ces derniers. Le résultat serait alors la création d'une nouvelle usine à gaz, peu compatible avec les discours répétés sur la nécessaire simplification du droit du travail.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

12/11/2017 - 14h51 -

Il ne faut pas oublier également que les CDD n'ont pas que des inconvénients pour les salariés qui y puisent de l'expérience (et un salaire temporaire). Les CDD n'ont pas non plus que des avantages pour les entreprises puisque le salarié est encore moins lié à l'entreprise et peut la laisser "tomber" en emportant avec lui sa formation à la tâche et son expérience dans le poste. Enfin, alors que l'on dit que le taux de chômage est arrivé à son minimum hors formation, et que donc les entreprises ont plus de mal à embaucher, il est logique de penser que les CDD demandant expérience et formation vont diminuer en faveur de CDI.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle