[Chronique RH] Les leçons de management de Mylène Farmer

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Chronique RH] Les leçons de management de Mylène Farmer
Mylène Farmer sur la scène mobile (en bas à gauche)

Le cas Mylène Farmer devrait aussi intéresser les spécialistes du management. Comment une jeune fille apprentie comédienne tournant quelques publicités dans les années 80 est-elle devenue une popstar capable de remplir neuf soirs de suite (la dernière a lieu ce 22 juin) le Paris Défense Arena ? Soit une salle de 27 000 places, plus que bien des sous-préfectures.

On laissera aux exégètes de la parole farmerienne et les docteurs es mynélogie le soin d'expliquer ce succès par l'univers de la plus rousse des chanteuses françaises. La première leçon qui doive être tiré de ce succès de notre point de vue concerne le travail et l'effort (combien de renoncements pour réussir à devenir une popstar adulée par des fans fidèles ?) consentis au fil des années par une chanteuse, dont on peut dire qu'elle n'avait pas un organe vocal exceptionnel. Faire de ses faiblesses une force est la première leçon de la diva sans contrefaçon. Comment ? En mettant en scène cette voix jusqu'à la rupture.

Surtout, à l'inverse de bien des managers et des salariés confrontés à leur propre faiblesse, qui s'entourent de personnes encore plus médiocres pour réhausser leurs compétences, la rousse chanteuse a fait le choix inverse : s'entourer des meilleurs. Un choix contre-intuitif qui se révèle payant. En créant un écrin exceptionnel à sa prestations à la Défense, elle les sublime et s'élève à leur hauteur. Qu'on pense aux costumes imaginés par Jean-Paul Gaultier, aux lumières exceptionnelles crées pour l'occasion, aux projections sur les écrans géants qui encadrent la scène, sans oublier la direction et l'interprétation musicale par des professionnels de premier plan. Managers, n'ayez pas peur, entourez-vous des meilleurs, ils ne vous nuiront pas. Mieux si vous savez les faire travailler pour vous, ils vous grandiront avec eux.

Enfin, pour réussir cet exploit de réunir près de 250 000 personnes sur son seul nom, Mylène Farmer a appliqué une règle que connaissent tous les dirigeants d'entreprises qui réussissent : savoir où elles veulent aller et ne pas dévier. Cette fameuse vision ou vista est l'ingrédient que l'on retrouve dans bien des réussites. C'est la version managériale de la formule de Sénèque : "il n'est pas de vent porteur pour celui qui ne sait pas où il va". Comme d'autres Mylène Farmer a fixé son cap et l'a toujours tenu. A bon entendeur...

Christophe Bys Grand reporter management, ressources humaines
Christophe Bys

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS