Economie

[Chronique RH] Excel à l'hôpital ou quand le travail perd son sens

Christophe Bys , ,

Publié le

Vidéo

[Chronique RH] Excel à l'hôpital ou quand le travail perd son sens
Quand le malade devient une cellule d'un tableur, c'est l'hôpital qui est malade.
© xophe_g - Flickr - C.C.

Il n'est pas nécessaire d'être un spécialiste de l'hôpital public et de son financement - un sujet ô combien complexe et technique - pour être saisi en voyant le témoignage filmé d'Agnès Hartmann, la cheffe du service de diabétologie de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. En quelques minutes filmées par l'équipe de C à vous, ce médecin explique mieux que n'importe quel manuel de ressources humaines ce qu'est un mauvais management. 

 

 

Quand l'Homme devient l'outil

Le médecin explique l'impact qu'a eu l'introduction d'outils informatiques neutres en apparence, en l'espèce un tableau Excel. Elle exprime comment, semaine après semaine, les réunions de médecins et d'administratifs sont devenus obsédées par ces tableaux : était-elle dans le vert ou dans le rouge ? Et dans ce cas, pourquoi ? 

Et puis comment, peu à peu, elle aussi s'est mise à devenir elle-même l'outil : "je devenais une espèce de robot qui pensait... quand est-ce qu'il [un malade] sort, quand est-ce qu'il sort". 

Il ne s'agît pas ici de prendre parti dans un conflit dont nous avouons humblement ne pas maîtriser tous les enjeux. Toutefois, l'expression de cette femme médecin a ceci de remarquable qu'elle montre comment l'introduction d'un outil informatique de bonne gouvernance censé objectiver le travail des uns et des autres, a fini par changer radicalement la manière d'aborder ce travail.

 

Strabisme managérial divergent

Ce que nous rappelle brillamment le Professeur Hartemann, c'est qu'il ne saurait y avoir de bon manager qui ne comprenne pas le sens du travail des gens qu'il encadre. Quand un médecin confond la finalité de l'outil avec le sens de sa mission, il y a un très très gros dysfonctionnement. Dès lors qu'on parle de soins, de santé, le strabisme managérial se voit tout de suite et choque. Pourtant, bien des entreprises connaissent ce type de dérèglements. 

Le professeur de RH Jean Pralong rappelait récemment qu'un "outil était quelque chose qui rendait les gens plus forts pour accomplir une tâche, qu'ils ne le seraient sans". Avec un marteau, on plante un clou, avec un ordinateur on fait des calculs multiples. En l'espèce, le tableur loin de guérir la dérive budgétaire a révélé que l'hôpital était gravement malade. 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

19/05/2020 - 09h06 -

Je recommande à l'hôpital civil de mettre en oeuvre la RSE ou une norme formidable et si peu connue : l'Iso 26000 ! Ces approches remettent l'humain au centre tout en admettant le principe de réalité qui s'impose à toute organisation. Gérer ses contraintes, réglementaires, administratives et économiques. Dans cet esprit, le tableau excell abordé ici est nécessairement construit ensemble avec toutes les parties prenantes, en particulier les médecins et les personnels soignants, mais aussi devrait l'être avec les patients et leurs familles. En sus de la ligne managériale. Ce tableau devrait contenir aussi des éléments qui apprécient la Qualité de Vie de tous (au travail pour les professionnels, de santé et d'accueil des patients, de confiance et d'apaisement des familles,...). Le fondamental du respect et du bien-être des personnes, toutes celles en lien à l'hôpital,est un incontournable à inscrire et réaliser. Ceci devrait relever d'une éthique noble ,humaniste et humaine.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte