[Chronique éco] La réussite scolaire, une question d'argent pas pour les professeurs mais pour les élèves?

Professeur d'économie à l'Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis, Raphaël Giraud décrypte tous les 15 jours un article scientifique pour les lecteurs de L'Usine Nouvelle. Cette semaine, il s'intéresse aux rôles que pourraient jouer les incitations dans la motivation à l'école. Et si tout était finalement une question sinon d'agent mais de récompense....

Partager
[Chronique éco] La réussite scolaire, une question d'argent pas pour les professeurs mais pour les élèves?
A Heuilley Coton, en 1913, la remise des prix à l'école méritait une photo.

Peu de sujets suscitent, en France, des débats aussi passionnés que l’école, et les moyens d’améliorer ses performances face à la démocratisation et à la variété des profils d’élèves qui en résulte. D’autres pays, notamment en développement ou émergents, confrontés à cette question, adoptent une attitude plus pragmatique et soucieuse de l’évaluation la plus rigoureuse possible, au sens des normes scientifiques, des dispositifs mis en place. (1)

La meilleure incitation pour réussir au test

Certains pays, comme le Mexique ou les Etats-Unis, n’hésitent pas à mettre en place des incitations financières pour encourager les élèves à mieux réussir, idée qui ferait probablement dresser les cheveux sur la tête de bien des Français. S’appuyant sur l’économie comportementale, l’article que nous allons décrire cherche à déterminer les conditions de succès de cette approche. Il montre que la clé de son succès implique de proposer aux élèves des récompenses plutôt élevées, mais pas nécessairement monétaires, et surtout de les distribuer immédiatement après la réalisation de l’activité.

Aux Etats-Unis, les élèves passent régulièrement des tests dits standardisés dont la particularité est qu’ils servent moins à évaluer les élèves eux-mêmes que les établissements.Les ressources financières de ces derniers dépendent des résultats obtenus. Ceci crée une situation où les élèves sont peu motivés à réussir de ces tests, et explique la tentation pour les écoles de mettre en place des incitations financières (3). Les auteurs ont profité du passage de ces tests dans des écoles, lycées et collèges plutôt défavorisés de la banlieue de Chicago, en tout 5700 élèves entre 2009 et 2011, pour expérimenter différents dispositifs d’incitation auprès d’eux. Les élèves n’appartenant pas au groupe de contrôle ont été informés avant de passer leur test qu’ils recevraient des récompenses s’ils réussissaient mieux le test que la dernière fois qu’ils l’avaient passé. Différentes modalités des récompenses ont été examinées : faible (10$) ou élevée (20$), monétaire ou non (un trophée dans ce cas), données immédiatement après le passage du test ou un mois plus tard, présentées sous la forme de gains ou de pertes (dans ce dernier cas, la récompense était donnée à chaque élève au début du test et posée sur leur bureau tout au long de l’épreuve, leur résultat au test déterminant s’ils pouvaient la garder ou non).

Préférence pour le présent et motivation intrinsèque

Ces différentes modalités renvoient à différentes hypothèses issues des recherches en économie comportementale. Celle-ci a montré, tout d’abord, l’effet différencié des incitations monétaires et non-monétaires, ces dernières étant parfois plus efficaces même lorsque leur valeur monétaire est inférieure. Ensuite, elle a établi que les êtres humains, et plus particulièrement les plus jeunes, ont une forte préférence pour le présent, ont du mal à se projeter dans l’avenir quand il s’agit de prendre une décision. On peut donc penser que les récompenses éloignées dans le temps seront moins efficaces. Enfin, elle à mis en évidence le phénomène de l’aversion aux pertes : en gros, une perte d’un certain montant par rapport à un point de référence ne peut être compensée, du point de vue du ressenti psychologique, que par un gain d’un montant au moins deux fois plus élevé. On peut donc faire l’hypothèse que des récompenses présentées comme des pertes par rapport à un point de référence seront plus efficaces que des récompenses présentées comme des gains.

Au total, il s’avère que, comme on l’a dit, ce sont les récompenses élevées (20$) et immédiates qui sont les plus efficaces; ceci valide l’hypothèse de forte préférence pour le présent. De plus, les récompenses non–monétaires peuvent être efficaces, surtout pour les plus jeunes des élèves testés. Enfin, et de façon surprenante quand on connaît la robustesse du phénomène d’aversion à la perte, la présentation des récompenses sous forme de perte n’a pas d’effet statistiquement significatif, ben qu’il aille dans le sens attendu. Les auteurs trouvent également que les effets des incitations, dans leur forme la plus efficace, sont plus forts pour les tests de mathématiques que ceux de lecture, plus efficaces pour les garçons que pour les filles, et ne sont pas durables au sens où ils n’affectent pas les résultats de tests ultérieurs.

Motiver, une question de court terme

Parmi les principaux bénéfices de l’éducation (avant et après le Bac), on compte ceux inhérent au fait d’avoir une meilleure situation, en termes de salaire si on a une approche étroitement économique, mais plus généralement dans les différentes dimensions sociales d’un métier et d’un emploi. On connaît la tristement fameuse menace "si tu ne travailles pas à l’école, tu seras éboueur ou caissière !". Mais ces bénéfices sont lointains, surtout pour un enfant ou un adolescent, et ne font pas le poids face aux autres sollicitations. Il faudrait trouver des bénéfices immédiats, monétaire ou non monétaires.

Autrefois, les systèmes des prix (d’excellence etc.) pouvaient peut-être jouer ce rôle. Il est probable cependant qu’ils récompensaient en grande partie des élèves qui auraient réussi sans eux, car ils avaient déjà ce qu’on appelle une motivation intrinsèque, c’est-à-dire indépendante de toute forme de récompense, pour réussir, par exemple le goût pour les matières enseignées. Si l’on en croit les résultats, en effet, la remise de ces prix en fin d’année était trop tardive pour qu’ils aient un effet.

Concernant l’aspect monétaire des récompenses, il est connu en psychologie que celle-ci peuvent évincer la motivation intrinsèque, en donnant un prix à ce qui auparavant n’en avait pas, et en incitant à mesurer son effort en fonction de ce prix. Les auteurs indiquent que dans le cas des tests standardisés, la motivation intrinsèque est probablement faible, donc que cela ne pose pas de problème. Mais comme on l’a dit, ce type de test est un peu particulier du fait de l’usage qui en est fait. Si on veut appliquer les enseignements de cet article à l’amélioration des performances du système éducatif, on voit qu’il faudrait mettre en place un système de récompenses continu, régulier, tâche par tâche, et pas forcément monétaire. Reste à savoir si c’est véritablement possible.

Raphaël Giraud @raphael_giraud est Professeur de sciences économiques à l'université Paris 8- Vincennes Saint-Denis

Les avis d'expert sont publiés sous la reponsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de L'Usine Nouvelle.

----------------------------------------

  1. On peut en voir de nombreux exemples dans Banerjee, Abhijit V., and Esther Duflo. Repenser la pauvreté. Éd. du Seuil, 2012.
  2. Levitt, S. D., List, J. A., Neckermann, S., & Sadoff, S. (2016). « The behavioralist goes to school: Leveraging behavioral economics to improve educational performance. » American Economic Journal: Economic Policy, vol 8, numéro 4, p. 183-219.
  3. Quand elles n’incitent pas directement les enseignants à tricher un peu cf. Levitt, S. D., and S. J. Dubner. Freakonomics, Paris, Denoël,«Folio», 2006, chapitre 1.
0 Commentaire

[Chronique éco] La réussite scolaire, une question d'argent pas pour les professeurs mais pour les élèves?

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS