Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Choc des titans dans la réalité virtuelle

Julien Bergounhoux , , ,

Publié le

Choc des titans dans la réalité virtuelle © Google

Les entreprises citées

Le marché de la réalité virtuelle grand public continue de s’étendre. Il attire aussi toutes les convoitises. Google, qui y avait déjà mis un pied avec ses accessoires Cardboard, passe à la vitesse supérieure avec le casque Daydream. Il marche ce faisant sur les plates-bandes du Gear VR, fruit d'un partenariat entre Samsung et d'Oculus. Celui-ci est pour le moment la référence du marché, avec plus d'un million d'utilisateurs chaque mois. Google compte lui voler la vedette en s’appuyant sur son système d’exploitation Android, qui domine le marché des smartphones, et sur la base des expériences Cardboard déjà développées.

 

Ce 13 octobre, Sony arrive à son tour sur le marché en passant, lui, par sa console de salon. Son casque PlayStation VR offre une expérience supérieure à celle d’un smartphone, tout en étant moins cher et plus accessible que les casques proposés sur ordinateur. Il peut aussi compter sur une base installée de plus de 40 millions de PlayStation 4 dans le monde.

 

Oculus ne se repose pas sur ses lauriers

Dans cette guerre, quid d’Oculus ? Celui qui a démarré la renaissance de ce secteur n’est pas en reste. Les fonds de Facebook (qui l’a racheté en 2014) lui permettent de financer massivement la production de contenus. Ses contrôleurs à détection de mouvement – qui sortiront juste à temps pour Noël – seront d'ailleurs accompagnés de 35 jeux, dont beaucoup sont exclusifs à sa plate-forme. L’entreprise vient également d'annoncer un partenariat avec Disney lors de sa keynote du 6 octobre. Signe de son lien de parenté avec Facebook, elle y a aussi présenté ses avancées en matière de sociabilisation. L'objectif : en faire le futur du réseau social.

 

Au-delà du contenu, la présentation de son prototype de casque autonome, sans fil, montre qu'Oculus veut créer une plate-forme informatique dédiée, libérée des smartphones ou des PC. Le chef de sa division R&D a par ailleurs révélé son ambition démesurée de révolutionner le lieu de travail d’ici cinq ans, en fusionnant réalité virtuelle et augmentée. On attend désormais la réponse de HTC et Valve, concepteurs du HTC Vive et principaux concurrents d’Oculus sur le marché haut de gamme.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle