Chez DuPont, la science est mère de l’innovation

Le célèbre chimiste américain d’origine française vient d’inaugurer son 12e centre d’innovation. Mais que l’on ne s’y trompe pas, pour DuPont, ce sont les découvertes scientifiques de ses 10 000 chercheurs qui sont à l’origine de tout.

Partager
Chez DuPont, la science est mère de l’innovation
DuPont, la

Qui a mis la Science (avec un grand S) au cœur de sa stratégie ? Le MIT ? Non. Le CNRS ? Sans doute mais ce n’est pas de lui dont il s’agit ici. Les universités ? Encore raté. Non, l’entreprise privée qui a fait de la Science sa marque de fabrique, c’est DuPont. La célèbre firme américaine d’origine française ne cesse de marteler qu’elle est une entreprise scientifique. Son ambition ? Résoudre les grands problèmes mondiaux en matière d’alimentation, d’énergie et de protection des personnes. Ses armes ? Biologie, chimie, science des matériaux et nanotechnologie. Ses divisions ? 9500 chercheurs et ingénieurs répartis dans 150 centres de R&D et épaulés par une nuée de laboratoires et d’universités (sur le mode de l’open innovation).

Des centres d'accélération du tranfert de technologies


Cet étonnant positionnement "science oriented" (DuPont déclare 32 compétences clés en la matière) cache en fait une obsession : celle de trouver des applications concrètes et rentables à toutes les inventions de ces brillants cerveaux. Pour accélérer ce phénomène de transfert, DuPont a créé 12 centres d’innovation en deux ans. Proches des marchés (à Taïwan, au Brésil, en Suisse, en Corée, en Thaïlande…), ils ont pour mission de transformer en produit "sur-mesure" les découvertes faites sur paillasses des chercheurs DuPont. Le dernier centre, celui de Johnston dans l’Iowa, travaille ainsi avec les agriculteurs de la région sur les sujets d’alimentation et d’énergie, notamment sur la question de la production d’éthanol.

30% du chiffre d'affaires grâce aux innovations

Grâce à ce dispositif, DuPont, entreprise deux fois centenaire, est une véritable machine à inventer. Si la firme s’est fait un nom avec le nylon ou le kevlar, elle continue sa marche en avant. Rien qu’en 2012, elle a mis au point plus de 2000 nouveaux produits et déposé près de 1000 brevets (près de 40 000 depuis ses origines). 30 % de son chiffre d’affaires est tiré par des produits ayant moins de 4 années d’existence. Et la nouvelle organisation autour de centres d’innovation va permettre encore d’accentuer cette présence. En 24 mois, 225 nouveaux projets ont été lancés au sein des 12 centres. Sans relâcher l’effort sur les investissements en recherche. En six ans, ils sont passés de 1,4 milliard à 2 milliards de dollars par an ! La « Science Company », comme elle se surnomme elle-même, a donc de belles années devant elle !
Thibaut De Jaegher

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

77 - Mitry-Mory

Fourniture de colis de Noël pour personnes âgées

DATE DE REPONSE 09/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS