Economie

Ces taxes qui handicapent l'industrie française

Solène Davesne , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

A la une Les entreprises réclament une baisse de leurs impôts de production, plus élevés qu’ailleurs en Europe. Le gouvernement a fermé la porte pour 2020, mais le débat se poursuit.

Ces taxes qui handicapent l'industrie française
Septodont, qui va investir 15 millions d’euros dans une nouvelle usine d’aiguilles près de Castres, devrait voir passer ses taxes locales de 17 000 à 300 000 euros.

Frédéric Coirier, le PDG du fabricant de conduits de cheminées Poujoulat, a fait ses comptes. En installant demain ses usines françaises en Allemagne, "j’économiserais 4 millions d’euros par an en taxes de production. De quoi faire mettre pas mal de robots supplémentaires sur dix ans", calcule, un peu chagrin, l’industriel niortais, à la tête d’une entreprise de 1 500 salariés. Depuis plusieurs mois, c’est devenu le cheval de bataille des industriels. Pas un discours, pas un débat public sans qu’il ne soit question de ces fameuses taxes de production. "On ne relancera pas l’industrie sans toucher aux impôts de production", assure, de son côté, Geoffroy Roux de Bézieux, le patron du Medef. "Notre déficit commercial massif prouve que la compétitivité-coût de l’industrie reste insuffisante", abonde Philippe Varin, le président de France Industrie qui pointe dans la même direction.

Un nouveau ras-le-bol fiscal venu des usines ? Les industriels ne sont pas les seuls à accuser la fiscalité de production de tous les maux ces derniers temps. Dans une note du Conseil d’analyse économique (CAE), un organe de réflexion rattaché à Matignon, les économistes Philippe Martin et Alain Trannoy les accusent "d’expliquer la relative atrophie du secteur productif français, en particulier des TPE et PME".

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte