Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Ces start-up qui prétendent utiliser l'IA... pour appâter les investisseurs

Pierre Berteloot , ,

Publié le

Un rapport d'une société d'investissement britannique dévoile que 40% des start-up européennes prétendant utiliser l'IA ne s'en servent en réalité pas dans leur activité. Être référencé comme utilisant l'IA aurait en revanche des retombées économiques positives.

Ces start-up qui prétendent utiliser l'IA... pour appâter les investisseurs
Utiliser l'IA, un argument "bankable" pour les entreprises.
© Deepak Pal - Flickr CC

Les start-up qui utilisent l’intelligence artificielle (IA) ont le vent en poupe. Tellement qu'y recourir devient un argument de vente pour attirer les investisseurs... quitte à le brandir à tort et à travers ! Selon un rapport de MMC Ventures, une entreprise britannique spécialisée dans l’investissement dans le domaine des technologies, 2% des entreprises européennes utilisaient l’IA dans leurs activités commerciales en 2013, contre 8% aujourd’hui. Mais ce rapport met aussi en lumière un fait étonnant : quasiment la moitié des jeunes entreprises qui disent utiliser l’IA ne l’exploiteraient pas dans les faits.

MMC Ventures a passé au crible les activités et financement des 2 830 start-up classifiées comme utilisant l’IA prises en compte dans l’étude. Après une analyse poussée, l’entreprise britannique n’a réellement détecté de preuves d’utilisation de cette technologie que dans 1 580 (60%) d’entre elles.

Une confusion avantageuse

Les start-up prétendant utiliser l’IA sont référencées comme telles sur des sites tels que Pitchbook, Crunchbase ou CB Insights, utilisés par les fonds d’investissements pour trouver des jeunes entreprises sur lesquelles miser. Or, le fait d’utiliser l’IA semblerait être un argument de vente.

"Les start-up qui sont labéllisées comme étant dans le domaine de l’intelligence artificielle attirent 15 à 50 % de financements de plus que celles évoluant dans d’autres domaines technologiques" déclare David Kelnar, chargé d'études pour MMC dans une entrevue accordée au magazine Forbes. Selon lui, ces entreprises ont pour la plupart probablement conscience d’être listées comme utilisant l’IA, mais ont peu d’intérêt à corriger le tir, puisque cela résulterait peut-être en un investissement moindre.

L’utilisation de l’IA offre des perspectives alléchantes dans de nombreux domaines, en particulier dans la prédiction et la prise de décision. Cela explique qu’elle soit en vogue chez les investisseurs. Mais elle est parfois difficile à définir, et son fonctionnement n’est pas toujours compris. Un flou qui profiterait aux jeunes start-up prétendant l’utiliser. Mais, toujours selon le rapport de la MMC, l’entrepreneuriat lié à l’intelligence artificielle devenant courant, cette tendance s'éteindra rapidement.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle