L'Usine Energie

Ces patrons du CAC40 attachés au redressement d’Areva

Ludovic Dupin , , , ,

Publié le

Il n’y a pas qu’EDF qui s’inquiète du redressement d’Areva, l’un de ses principaux fournisseurs. D’autres grandes sociétés, liées à l’ingénieriste nucléaire en tant que partenaires ou sous-traitants, espèrent que la société pourra retrouver des couleurs et honorer ses engagements.

Ces patrons du CAC40 attachés au redressement d’Areva
Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez.
© Pascal Guittet

A l’occasion de la présentation des résultats de GDF Suez ce jeudi 27 février, le PDG, Gérard Mestrallet, a commenté la situation de son partenaire Areva. L’entreprise nucléaire va afficher environ 5 milliards d’euros de pertes pour 2014. Le 4 mars, la nouvelle direction d’Areva, le président Philippe Varin et le directeur général Philippe Knoche, présenteront un plan stratégique qui modifiera la structure même de l’entreprise. 

"Nous sommes très concernés par ce qui se passe dans le nucléaire français. Areva est un grand partenaire de GDF Suez. Nous avions développé de très bonnes relations déjà avec Cogema et Framatome (dont la fusion a permis la création d’Areva en 2001, ndlr). Et ces relations se sont poursuivies", explique Gérard Mestrallet. 

Son groupe est lié à Areva à travers trois sujets. Premièrement, la construction en Turquie de quatre Atmea, un réacteur nucléaire conçu par Areva et MHI. Deuxièmement, le développement de deux parcs éoliens offshore avec des machines de 8 MW fournies par Areva. Enfin, GDF Suez a pris une participation dans l’usine flambant neuve Georges Besse II, construite par Areva pour convertir l’uranium.

"Patrimoine industriel français"

"En Turquie, nous avons remporté le plus grand appel d’offres nucléaire depuis Fukushima. C’est une victoire essentielle au prestige de la filière française. Il faut la protéger en garantissant qu’Areva pourra bien fournir les quatre réacteurs Atmea. Nous avons rencontré les nouveaux dirigeants d’Areva qui en ont convenu", explique encore le grand patron.

"De même, nous avons l’assurance d’Areva qu’elle pourra nous fournir les éoliennes de 8 MW pour les parcs français". S’il veut des garanties, Gérard Mestrallet ne montre pas une inquiétude démesurée : "Je fais confiance aux dirigeants d’Areva et à ses actionnaires (l’Etat et le CEA en particulier, ndlr) pour trouver les bonnes solutions. Et je souhaite, en tant que Français, que cette entreprise essentielle du patrimoine industriel français soit préservée."

"Plus de marché intérieur"

Il n’est pas le seul grand capitaine d’industrie à se pencher sur la convalescence d’Areva. Dans une interview accordée à L’Usine Nouvelle, le PDG de Vallourec, Philippe Crouzet, défend lui aussi l’un de ses grands donneurs d’ordres : "Les compétences industrielles de fabrication et d'assemblage d'Areva sont absolument intactes ! Elles restent parmi les meilleures, si ce n'est les meilleures, au monde. Ils ont manifestement un problème de bilan et peut-être de capitalisation. Mais il faut garder à l’esprit qu’Areva demeure un client et un partenaire essentiel pour nous et pour l'ensemble de l'industrie nucléaire mondiale." 

Un troisième grand patron du CAC40, en off, porte un jugement pragmatique sur le cas du "champion de l’atome" : "c’est impossible pour une société d’être compétitive à l’export sans avoir un fort marché intérieur. Framatome (la société qui a donné naissance à la branche réacteurs et services d’Areva, ndlr) a été compétitive quand la France lui a commandé 50 réacteurs ! Or quand la construction de l’EPR de Flamanville (Manche) sera achevée, il n’y aura plus de marché intérieur pour les nouveaux réacteurs."

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte