CentraleSupelec va plancher sur la transformation digitale des réseaux électriques

Décentralisation de la production, énergies renouvelables, digitalisation… La nature du réseau électrique change. CentraleSupelec va aider RTE à accompagner cette transformation numérique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

CentraleSupelec va plancher sur la transformation digitale des réseaux électriques

Le réseau électrique n’a pas le choix, il doit gagner en intelligence. "La nature physique du réseau électrique en trois couches - physique avec les postes et lignes passifs, logique pour le dispatching et remontée d’information en temps réel virtuelle pour rendre le système accessible au marché - est en train de disparaître. Désormais, le digital est partout", prévient Yannick Jacquemart, directeur de la R&D et de l’innovation de RTE, le transporteur national d’électricité. Pour travailler sur cette évolution, RTE a créé une chaire de recherche avec CentraleSupelec sur une durée de cinq ans.

Changement d'architecture

"Depuis 15 ans, on a changé beaucoup de choses au niveau du réseau électrique européen, avec la dérégulation et l’arrivée des énergies renouvelables notamment le solaire qui introduit un rythme journalier dans la production, observe le directeur R&D de RTE. Mais on n’avait pas touché à la couche physique. On ne commence à préparer la transition énergétique dans les réseaux que depuis quatre ou cinq ans. Or on va vers une architecture du pilotage du système à des mailles beaucoup plus variées. Le paquet énergie propre pousse vers une approche paneuropéenne et d’un autre côté on a plus de possibilités d’agir au niveau local." Le projet de R&D européen Migrate planche sur le sujet, notamment avec GE et Schneider Electric. Lancé en 2016 il devrait s’achever en 2019. Il vise notamment à voir comment faire fonctionner un système uniquement avec de l’électronique de puissance.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Souveraineté technologique

La chaire RTE CentraleSupelec va aussi travailler sur ces sujets. Elle impliquera plusieurs laboratoires et équipes de CentraleSupelec autour de quatre disciplines-clés : communication, informatique, contrôle et décision, et génie électrique. Une première pour RTE. "Jusqu’à maintenant nous travaillons surtout avec des universités américaines, qui travaillent sur ces questions depuis plus longtemps. En France, EDF R&D avait un peu mangé les développements sur ces sujets", observe Yannick Jacquemart. RTE entend bien développer une expertise française.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS